1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

VIDÉO. Connu pour son franc-parler, ce socialiste respecté est catastrophiste : si la ligne Valls est tenue, le Parti socialiste est en danger de mort...

Filoche 27 08 2014
Cliquez sur l'image pour la vidéo je n'ai pas pu l'intégrer, désolé... : (

Gérard Filoche : Dès que Valls mettait sa démission dans la balance, il suffisait de sauter sur l'occasion pour dire : On va réajuster les choses ! François Mitterrand disait : Il faut d'abord rassembler les socialistes, Valls ne rassemble pas les socialistes, il fait 5 % ! Donc la majorité des socialistes n'est pas représentée dans la politique de Valls.

Il fallait profiter de l'occasion pour dire : moi président, je fais un appel à tous les partis de gauche ! Aux Verts, au Front de gauche, à tout le monde, Mélenchon et Duflot ! Et je dis : On va faire une réunion et on va voir, dans la situation de crise dans laquelle nous sommes, ce que la gauche peut apporter en commun, les points essentiels qui pourraient nous rassembler, malgré nos divergences !

Mais, est-ce que ce n'est pas un peu utopique ? Mélenchon n'a jamais voulu appartenir à un gouvernement de François Hollande. Duflot en est sortie. Est-ce que cette union de la gauche, qui vous est si chère, est possible ?

Je suis sûr que si le président, puisqu'il a tant de pouvoirs personnels, hélas, prenait l'initiative de dire : Je suis élu par la gauche, nous sommes dans une impasse, par conséquent, je demande à ce qu'il y ait des rencontres, une table ronde, et que tout le monde cherche ce que nous avons en commun !, il se dégagerait quoi ? Une augmentation des salaires, plutôt qu'une augmentation des dividendes ! Le trimestre dernier, les dividendes ont pris 30,3 % de plus, au moment même où d'ailleurs les grandes entreprises recevaient le crédit d'impôt compétitivité à hauteur de 7 milliards ! Ce qui fait que, dès que ça commence, on voit qu'ils ne placent pas l'argent dans l'emploi ou dans l'investissement, ils placent l'argent dans les îles Caïmans ! Donc, il y a une impasse ! Le patronat ne veut pas faire le pacte de responsabilité. Gattaz, après-demain, va encore en exiger davantage !

Pour vous, Valls, c'est la gauche Canada Dry ?

Si parce qu'il appartient au Parti socialiste, il est de gauche, comment vous dire... Ça va être l'extrême droite de la gauche ! Mais c'est un tout petit bout maintenant... Je pense aux militants... Majoritairement, leur cœur est blessé ! Ils regardent ça avec stupéfaction !

"L'extrême droite de la gauche", cela correspond à quoi exactement ?

Au fait que, par exemple, on va faire l'ouverture du travail le dimanche. Parce que François Hollande, le 17 avril 2012, pendant sa campagne, il avait un discours pour le repos dominical pour tous... Et maintenant on va ouvrir le dimanche ! Il avait des paroles pour le droit du travail... Et maintenant, on a un ministre, Le Guen, qui dit : "Le code du travail est répulsif"...

Finalement, faire entrer des centristes dans le gouvernement serait plus logique pour vous ? Sauf que Bayrou dit : "C'est trop tard !"

Oui, mais je m'en fous de ça ! Ce n'est pas le problème ! Est-ce qu'on garde le droit du travail ? Est-ce qu'on augmente les salaires ? Est-ce qu'on réduit la durée du travail ? Le chômage augmente pendant ce temps-là ! Les inégalités se creusent ! La misère s'étend ! Et ce jeu de rôle "Valls I, Valls II"..., est-ce que, oui ou non, on fait une politique de gauche ! Il y a une majorité de gauche au Parlement, rouge, rose, verte, il faut qu'on travaille ensemble !

Mais, vous pensez qu'aujourd'hui, Montebourg, Duflot, Mélenchon, peuvent vraiment s'unir ?

Mais bien sûr que oui !

Duflot, Mélenchon vont s'en laisser compter par Montebourg ?

Mais les alliances à gauche se sont faites, à plusieurs reprises, après des moments de grandes tensions ! En 1934, personne n'aurait pensé que la gauche allait s'unir, mais en 36, il y a eu le Front populaire !

Oui, mais ces personnalités - Duflot, Montebourg, Mélenchon -, vous pensez qu'elles peuvent s'unir, vraiment ?

Mais il le faut ! Sinon, elles se suicident aussi ! À quoi sert Montebourg ? À quoi sert Duflot ? À quoi sert Mélenchon ? S'il n'y a pas une dynamique et des gens derrière, des forces sociales qui attendent ça ! S'il y a une unité de la gauche, vous verrez le climat social se libérer, vous verrez des gens enthousiastes avec une croyance qu'on peut changer les choses ! Au lieu d'aller vers Le Pen !

Ce n'est pas trop tard pour Hollande aujourd'hui ?

Valls II, ça durera ce que ça durera... Mais les députés peuvent et doivent obliger l'exécutif à correspondre à la majorité populaire qui s'est exprimée dans le choix des députés au Parlement !

Mais justement les députés "frondeurs" vont s'ajouter les uns aux autres. Si, lors du vote du Budget dans un mois, ils franchissent le pas de l'abstention au vote-contre, ils vont précipiter la chute du gouvernement !

Bonne question ! Je suis pour que le pouvoir du Parlement l'emporte sur l'exécutif ! Et ce sera une bonne première !

Faire tomber le nouveau gouvernement serait une bonne chose ?

Il faut mettre en minorité la politique fausse ! Si je suis député, c'est un devoir de le faire ! Mettre Valls en minorité ? Oui ! Et qu'est-ce qu'il va arriver ? Eh bien le président doit écouter le Parlement ! Un président qui est démocrate écoute la majorité et forme un gouvernement qui correspond aux aspirations de cette majorité, et du coup ce sera à gauche !

Donc, pour vous, la solution passe par un vote contre le Budget, par exemple, pour que Manuel Valls quitte Matignon et qu'un Montebourg le remplace ?

Je ne donne pas de directives aux députés. Ils se radicalisent comme ils veulent. Mais ceux qui hésitent, à mon avis, n'ont pas raison, parce que le temps qui passe nous nuit ! Il nous conduit dans le mur ! On aura 20 députés à l'arrivée ! Ce sera pire qu'en 1993 ! Le PS suivra le sort du Pasok grec, il est passé de 44 % à 4 % ! C'est ce qui arrivera ! C'est pour ça que toute la gauche doit se retrouver et discuter. C'est ce qui permettra de relancer la machine économique, qui est le contraire de l'absurdité, absurde, absurde, absurde de la politique de Valls aujourd'hui... La dernière grande crise politique, c'était en 1976, le départ de Chirac, c'était la droite qui était en miettes. Et là, c'est la gauche qui est en miettes ! Remarquez la droite est en miettes aussi de l'autre côté ! J'ose pas regarder l'UMP, ça ne m'intéresse pas trop, j'ai seulement peur qu'ils reviennent !

La gauche en miettes, ça vous désole davantage...

Rien de grand ne s'est fait, dans ce pays, sans l'unité de la gauche ! Les grands moments de l'histoire, les grands moments des conquêtes sociales, les grands moments de bonheur, les grands moments où la France existe, c'est quand la gauche est unie ! Oui, ça peut arriver, c'est une question de volonté politique ! Et, à La Rochelle, dans quelques jours, je voudrais que ce soit cette idée-là qui passe !

 

Propos recueillis par Audrey Crespo-Mara

 

NLDR. Merci à LCI d'avoir fait jouer le jeu démocratique et d'avoir interviewé Gérard Filoche, c'est tout à leur honneur.

Source : Lepoint.fr

Informations complémentaires :
 
 
 
 
 
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Gérard Filoche : « C'est Valls qu'il fallait virer ! »