5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

C'est incroyable, alors qu'à l'heure actuelle ce sont les États-Unis qui espionnent tout ce qui bouge (Informations complémentaires). Ils n'ont pas envie de perdre leur leadership dans le domaine, et veulent imposer leur matos (ou plutôt celui où ils ont des portes dérobées), pour cela...

US Embassy Berlin 12 03 2019
Embassade Américaine à Berlin

Les États-Unis ont averti l'Allemagne que l'échange de renseignements entre les deux pays sera menacé si le géant chinois des télécommunications Huawei obtient un contrat pour la construction du réseau 5G allemand. La société, Huawei Technologies, est une entreprise privée chinoise et l'un des principaux fabricants mondiaux de matériel de télécommunications. Ces dernières années, cependant, elle a été examinée de près par certains services de renseignement occidentaux, qui la considèrent comme trop proche du Parti communiste chinois. Plus récemment, Washington a intensifié une campagne internationale pour limiter la capacité de Huawei à construire l'infrastructure de la 5G, le réseau sans fil de la prochaine génération mondiale.Tout comme la Grande-Bretagne, l'Australie et le Canada, les États-Unis craignent que le géant chinois des télécommunications ne facilite l'écoute électronique mondiale au nom des agences d'espionnage de Beijing.

Mais certains alliés américains, dont l'Espagne, la France et l'Allemagne, ne sont pas satisfaits des arguments de Washington et affirment que les États-Unis voient les avantages financiers qui découleraient sans doute de leur domination de l'autoroute numérique mondiale. Les responsables allemands, en particulier, ont déclaré à leurs homologues américains que Berlin n'a vu aucune preuve que le matériel de télécommunications de Huawei présente des caractéristiques d'interception cachées. En outre, l'Allemagne indique qu'elle prévoit de soumettre les systèmes de Huawei à des tests de sécurité rigoureux avant de les utiliser. Vendredi, Washington a accru sa pression sur Berlin en informant les autorités allemandes que la coopération entre les deux alliés en matière de renseignement serait gravement compromise si les fabricants chinois de télécommunications obtenaient le feu vert pour construire l'infrastructure 5G allemande.

Selon le Wall Street Journal, l'avertissement a été inclus dans une lettre signée par l'ambassadeur Richard Grenell, le plus haut diplomate américain en Allemagne. Il aurait été envoyé à Peter Altmaier, ministre allemand de l'économie et de l'énergie. Le document indique que Grenell suggère dans sa lettre que Berlin devrait considérer les offres concurrentes d'entreprises appartenant à des alliés américains, comme le fabricant suédois d'équipements de télécommunications Ericsson, la société finlandaise Nokia Corporation ou la société sud-coréenne Samsung Corporation, qui est le premier fabricant mondial de matériel de télécommunications. Le Wall Street Journal n'a pas révélé comment il avait obtenu la lettre de Grenell, ni si le gouvernement allemand y avait répondu.

Source : Intelnews.org

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Crashdebug.fr :
Vous êtes ici : Accueil Arrow High Tech Arrow Les États-Unis avertissent l'Allemagne qu'elle mettra fin à l'échange de renseignements si Huawei obtient un contrat 5G