5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Une société californienne espère commercialiser l'année prochaine des petits robots programmables à l'aide d'un langage ultra-simple.

Robot Prog
Un kickstarter propose de familiariser les plus jeunes à la logique de la programmation Play-i

La famille des jouets ludo-éducatifs pourrait bientôt s'agrandir de deux nouveaux spécimens des plus intéressants. "Bo" et "Yana" sont les rejetons d'un projet de financement participatif pratiquement bouclé à l'heure où nous écrivons ces lignes.

La version la plus rudimentaire des deux machines se compose d'une sphère bourrée de capteurs (accéléromètre, gyroscope, micro, capteurs infrarouges...) et peut répondre à des stimulations de l'utilisateur (claquement des mains, pression sur un bouton, etc.) par des clignotements ainsi que l'émission de sons. 

La version la plus évoluée (et la plus intéressante) est montée sur trois roues. Des moteurs lui permettent d'orienter sa "tête" et de se déplacer dans son environnement. Des points d'attaches permettent également d'y fixer quelques accessoires (des "bras" rudimentaires par exemple)

Présentation des robots par la société californienne Play-i

L'intérêt de ces jouets ne réside pas vraiment dans leurs capacités motrices, mais plutôt dans leur interface de programmation ultra simple. En effet, le comportement et les actions de ces deux petits robots se programment à l'aide d'un langage ultra-simple appelé "scratch". 

Ce dernier mis au point par le MIT, présente de manière très claire et colorée les liens logiques qui articulent les différentes suites d'opérations qui composent le programme. D'après ses concepteurs, ces robots peuvent être pris en main par des enfants de 5 ans. Toutefois, les développeurs du langage de programmation évoquent plutôt un âge minimal de huit ans.

6583965

Exemple d'interface de programmation d'un jeu de Tetris avec scratch. 

Pour ce faire, ce programme utilise une interface visuelle de programmation par blocs logiques. Si vous voulez vous y essayer, vous pouvez cliquer sur ce lien (à vos risques et périls car c'est très très addictif) afin de tester Blockly, un éditeur de programmation visuel fonctionnant sur le même principe.

Tester les programmes dans le monde réel

L'intérêt de ces robots est qu'ils permettent aux apprentis programmeurs de constater dans le monde réel (hors de leur ordinateur) les effets de leurs programmes. Toutefois, ce luxe a un prix puisqu'au 149$ nécessaires pour l'acquisition du modèle mobile (49$ pour la version statique), il faudra rajouter une tablette tactile ou d'un smartphone Bluetooth (sur lequel s'effectue la programmation).

Pour le moment, l'appareil n'est compatible qu'avec des tablettes Apple. Mais la société californienne Play-i qui développe ces produits assure travailler d'arrache-pied à mettre au point une application compatible avec le système Androïd. De même, les équipes assurent faire tout leur possible pour que leurs appareils puissent également accepter des programmes écrits dans des langages plus classiques.

Les premiers exemplaires devraient être livrés à l'été 2014. Aux États-Unis uniquement dans un premier temps.

 

Source : Sciencesetavenir.nouvelobs.com

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow High Tech Arrow Des jouets pour apprendre à programmer