1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

En matière de technologie notre pays a des ressources, qui sont systématiquement sous-exploitées, voire quasiment euthanasiées comme pour EADS.

Et toujours au profit de pays étrangers, que je vous ferais la grâce de ne pas nommer…

Du reste, si vous n’avez jamais vu un modèle réduit à base de réacteur, je vous ai mis une petite vidéo d’un de leurs autres modèles (en informations complémentaires).

Eole 01 12 2013
Drone Eole

Quatre vols à basse altitude de 20 minutes ont été réalisés sur l’aérodrome de Saint-Yan (Saône-et-Loire).

Codéveloppé par l’Office national d’études et de recherches aéronautiques et la société Design Aviation, le drone Eole a effectué avec succès ses premiers vols d’essais. Cet aéronef expérimental est destiné à étudier la faisabilité d’utiliser un engin aéroporté automatisé et réutilisable pour mettre en orbite des nanosatellites. Leur lancement est couplé avec celui des satellites de grande taille. En grande partie financé par le Cnes, le projet vise à développer une solution alternative à moindre coût, offrant plus de réactivité.

Construit à échelle réduite, le démonstrateur est propulsé par deux turboréacteurs de 40 kg de poussée chacun et peut emporter 50 kg de charge utile jusqu’à une altitude de 6000 mètres. Quatre vols à basse altitude de 20 minutes ont été réalisés sur l’aérodrome de Saint-Yan (Saône-et-Loire). Ces essais interviennent après quatre ans de recherche sur le principe du lancement aéroporté suivis de quatre autres années de développement du démonstrateur. D’autres campagnes d’essais sont prévues pour valider le comportement en vol et les systèmes de pilotage-guidage. Elles s’achèveront par le largage d’une fusée.

 

Source : Rpdefense.over-blog.com

Informations complémentaires :

Etc., Etc.

Vous êtes ici : Accueil Arrow High Tech Arrow Le drone Eole, lanceur de nanosatellites