(Temps de lecture: 2 - 4 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)
Christine Deviers Joncour
Christine Deviers-Joncour

Re-Bonsoir, parmi les gens qui en tout cas nous, nous aident il y a certes des hommes d'une grande qualité et intégrité, MAIS.... Il y a une sur-représentation de femmes,  j'explique cela du fait que les femmes connaissent la 'maternité' et ont donc un sens innés du DANGER, et donc elles s'impliquent plus que les hommes.

Comme vous le savez, Mme Deviers-Joncour a connu dans les années 1990 les 'cercles élitistes' et les 'dîners mondains (où on parle 'dépopulation'), et qui a été immergée dans ce bocal de requins, elle a donc côtoyé des gens comme Loïk Le Floch Prigent, Jacques Attali.

Ces gens qui sont capables de vous détruire pour du pognon, bref, et on a vu les infos qu'elle nous a données (elle risque littéralement sa vie, mais comme certain(es) elle investit TOUT dans la bataille, car c'est maintenant qu'il faut se battre pas dans 10 ans....)

(Prélude à la 'police de la pensée' de Macron,  je vous rappelle que toutes ces vidéos ont été récemment effacées de YouTube, lors que la censure sans préavis d'OVALmédia)

Mais nous en avions archivées..... ; )))))

- Jacques Attali et ses sbires mondialistes planifiaient déjà la dépopulation mondiale avec un vaccin (ou autres) dès 1977 (Christine Deviers-Joncour)

- Christine Deviers-Joncour évoque la corruption généralisée de la France depuis 50 ans et parle des Comptes 'Offshore '. (Oval Media)

Aussi comme on le fait pour d'autres auteurs que l'on apprécie, je me permets de vous présenter le dernier livre de Christine Deviers-Joncour 'IN SILICO - La Cité des abysses'

IN SILICO- La Cité des abysses, c'est son dernier livre mais il y en a plein d'autres ! que je vous invite à découvrir à la FNAC, ou sur son site de préférence, n'utilisons pas la facilité Amazon, le client est ROI, et c'est LUI qui décide où va son argent (et pas forcément dans un paradis fiscal).

 

Présentation :

Que faire quand la vie ne se limite qu’à l’obscurité et les méandres inhumains de la cité d’In silico ? Le rêve serait-il l’unique échappatoire ?

« Le rêve est une seconde vie, disait Gérard de Nerval. Je n’ai jamais pu percer sans frémir ces portes d’ivoire et de corne qui nous séparent du monde invisible. »

Dans ce roman, Christine Deviers-Joncour nous fait franchir ces portes avec « des mots qui arrivent alors que l'on ne les attend pas, ses mots qui parlent et qui peignent la vie, ses mots qui pleurent, qui aiment aussi. Des mots de guerre et de naissance, des mots d’amour et de tristesse. Des mots qui cassent et reconstruisent, ceux de l’ombre et du soleil. Ceux de la vie ! »

Et tout au long de l’histoire on peut se demander où est le réel et où est l’imaginaire ? La plus parfaite illusion d’un monde vaut la réalité, mais à la condition d’en ignorer la nature.

Entre ces deux mondes, un homme et une femme vont s’aimer et souffrir aussi.

In Silico

Lisez-la, car RIEN ne vaut, un bon bouquin..., car dans l'intimité de la lecture on découvre TOUJOURS de sacrées choses qui peuvent CHANGER notre vie et notre vision du monde pour TOUJOURS.

Christine Deviers-Joncour (Auteur) La Cité des abysses, paru le 14 juin 2022 Roman (broché)

15€ (Fnac)

Deviers Joncour 2 768x559

Pour en savoir plus sur le livre, vous avez une interview complète chez Marcel, du Média en 442

Et vous avez son site : http://christinedeviersjoncour.com