1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Pour la 1re fois de ma vie je suis content de payer une taxe audiovisuelle... Aussi, soutenez massivement France 3 lors de la diffusion de ce documentaire, en lui apportant des parts de marché ! Et dénoncez les agissements de cette mafia politiquo-financière, qui veut nous maintenir dans l'ignorance pour mieux nous SPOLIER chaque jour que Dieu fait ! (L'évasion fiscale représente 70.000.000.000 € de manque à gagner pour l'Etat par AN !)

Dès que j’ai la date de diffusion je mets à jour l’article. ; )

Update 29.09.2015 : Diffusion le 7 octobre à 23 h 20 sur France 3

Bravo à France 3 !

f.

Tu La Dans Le C
Vincent Bolloré (c) ERIC PIERMONT / AFP

Selon nos informations, France Télévision a décidé de diffuser le documentaire sur le Crédit Mutuel. Malgré un souci juridique qui a bien failli faire tomber le sujet dans un trou noir.

Le documentaire sur le Crédit Mutuel, censuré par Vincent Bolloré, sera très prochainement diffusé sur France 3, en deuxième partie de soirée. La date sera donnée ce mardi 15 septembre, à la presse télé afin d’être imprimée dans les grilles de programmes.

Selon nos informations, France Télévision a décidé de foncer malgré un souci juridique qui a bien failli faire tomber le sujet dans un trou noir.

Le démarchage de Renaud Le Van Kim

Reprenons le fil des événements. Au printemps, l’émission de Canal Plus, "Spécial Investigation" annonce la diffusion, le 18 mai, d’un documentaire  intitulé "Evasion fiscale, une affaire française". Finalement, la date sera plusieurs fois repoussée sans raison et le documentaire, jamais diffusé.

Comme l’ont révélé "Society" puis "Médiapart", le Crédit Mutuel, objet de l’investigation, est un partenaire financier des activités de Vincent Bolloré. Encore plus important, peut-être : Michel Lucas, le patron du Crédit Mutuel, est un breton. Comme Bolloré. Et les deux se connaissent bien.

Cette affaire était un avant-goût de ce qui est en train de se passer à grande échelle, à Canal Plus : Vincent Bolloré intime l’ordre à Rodolphe Belmer, qui dirige alors la chaîne, de dégager ce documentaire gênant. Canal Plus n’avait pas versé un seul euro et Rodolphe Belmer se met d’accord avec Renaud Le Van Kim, le producteur : celui-ci, son projet sous le bras, va démarcher France 3. C’est rare mais, dans la vie de la télé, cela arrive, et on s’arrange. Ainsi, il y a quelques temps, un reportage sur Darty, fait initialement pour Canal+, avait in fine été repêché sur France 2.

Le film a été livré à France 3 il y a une dizaine de jours. Ironie de l’histoire, grâce aux bâtons dans les roues mis par Bolloré, les journalistes ont eu un rab’ de temps et ont pu approfondir l’enquête. Plusieurs séquences ont été ajoutées.

Rodolphe Belmer, nouveau conseiller de Delphine Ernotte

Mais - rebondissement - France 3 reçoit alors une lettre de la société de production Zodiak (dont Renaud Le Van Kim ne fait plus partie), l’informant que les droits ne sont pas libérés. Les têtes ont valsé trop vite pour que tous les documents soient en règle. Du coup, France 3, qui a le film en main, ne peut, en théorie, pas le diffuser. En revanche, Canal Plus, qui ne l’a pas, garde un droit dessus durant 36 mois.

Ubuesque et jolie manière de verrouiller définitivement le documentaire. Le producteur Zodiak, qui fournit un gros volume d’émissions à Canal Plus, a une certaine pression sur les épaules. Il a sauvé son chiffre d’affaires au terme d’un intense bras de fer, cet été. Et depuis quelques jours, Vincent Bolloré n’est plus seulement son client mais également l’un de ses actionnaires puisqu'il est en train de prendre une part dans sa maison mère, Banijay.

Face à ce casse-tête imprévu, France Télé a d’abord envisagé de recourir, à la date prévue, à une rediffusion. Et puis, finalement, non ! Le cas a été tranché hier après-midi : le documentaire sera bien diffusé. Le groupe public prend son risque. N’oublions pas que Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France Télé, a, en Rodolphe Belmer, un conseiller qui connait très bien le dossier.

Cette affaire survenant, en début de mandat est un cadeau tombé du ciel pour Delphine Ernotte. Elle pourra s’en prévaloir pour dire que, oui, le service public est plus libre que Canal Plus.

Véronique Groussard

 

Source : Teleobs.nouvelobs.com

Informations complémentaires :


Antoine Peillon, au coeur de l'évasion fiscale par FranceInfo

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Canal+ : comment France 3 a récupéré le documentaire censuré par Bolloré