1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Ils avaient prévenu : « On va faire du gros rouge qui tache... ». Et voilà, 10 % d'augmentation par an pendant 3 ans sur le Tabac... ! Eh bien, comme cela on est fixé. D'une manière ou d'une autre, ils sont bien décidés à avoir votre peau et n'avancent même plus à couvert... Alors les cigarettes, l'essence, la TVA, etc. Attendez-vous au pire ! Bien sûr, c'est pour votre bien. Ils n'allaient quand même pas impacter que les fabricants ! ; )

1885701 Da0e9c30 63ef 11e1 Aba1 00151780182c 640x280
Le rapport du député Yves Bur (UMP) préconise d’augmenter de 10 % par an le prix des cigarettes trois années d’affilée.
| (LP/MARC MENOU.)

Alors que le traitement des fumeurs malades coûte 18 Mds€ par an à la collectivité, un député propose d’augmenter d’un tiers le prix du tabac.

Alors que les Français sont de plus en plus accros à la cigarette (29,1 % de fumeurs quotidiens en 2010 contre 27,1 % en 2005), un rapport du député du Bas-Rhin Yves Bur, aussi rapporteur du budget de la Sécurité sociale à l’Assemblée nationale, propose des mesures chocs pour diviser par « deux » la de tabac d’ici à 2025.

Remis hier soir au ministre de la , , ce document vise à en finir avec les « 60000 morts » par an du tabagisme.

Le paquet de cigarettes à 7,50 € minimum d’ici à trois ans. Le député propose d’imposer des hausses des prix annuelles de 10 % pendant trois ans aux industriels. En cas de refus de leur part, l’Etat alourdirait la fiscalité pour arriver à ce résultat. Alors qu’il faut au minimum débourser 5,70 € aujourd’hui pour 20 cigarettes (6,20 € pour des Marlboro, les plus vendues), le rapport propose que d’ici à trois ans, aucun paquet ne soit cédé « en deçà de 7,50 € en France ». C’est le seul moyen, selon Yves Bur, pour réduire fortement la consommation de tabac et les maladies en découlant. « Comme ce fut déjà le cas lors de la forte hausse de 2003, on ne ferait que faciliter les ventes sous le manteau de tabac acheté à l’étranger », estime-t-on, au contraire, chez le fabricant BAT.

Frapper les cigarettiers au porte-monnaie. Le tabac rapporte moins qu’il ne coûte aux finances publiques. Les recettes s’élèvent à 11 Mds€ par an, les dépenses de soins provoquées par la consommation de cigarettes se chiffrent à « 18 Mds€ », selon le rapport. Soit « 70 % du déficit » de la Sécurité sociale en 2012. « L’industrie du tabac est la seule à ne pas payer pour les dégâts qu’elle génère », proteste Yves Bur qui préconise donc d’instaurer une taxe sur le chiffre d’affaires des fabricants.

Changer le statut des buralistes. Accusant les débitants (28.000) d’être « instrumentalisés par l’industrie du tabac », le rapport souligne que leur chiffre d’affaires a augmenté de 35 % en huit ans, tout en recevant 130 M€ d’aides publiques par an. Yves Bur souhaite « revoir le statut des buralistes » afin que leur rémunération ne dépende plus du « volume de ventes de tabac ». Celle-ci représente 6,9 % du prix de vente d’un paquet. Plus ils en écoulent, plus ils touchent, donc.

Source : Le Parisien

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : Santé – Tabac, la conspiration criminelle

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités françaises Arrow Le paquet de cigarettes bientôt à 7,50€ ?