5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

C'est une donnée sur laquelle je me penchais récemment. Quand on sait que la quantité de données stockées mondialement a doublé en 4 ans et atteint 600 milliards de giga en 2011, et qu'une alimentation de base de PC (hors écran) c'est 145W de consommation courante (750 ou + pour les serveurs), alors en prenant en considération que rien QUE Google (qui ne fait que de l'indexage) possède déjà plus de 900.000 serveurs, ça donne un delta et un ordre d'idée, et surtout ... à réfléchir... Vive les baies de stockage ! Alors quel est l'impact énergétique mondial de tous cela ? C'est ce que je vous laisse découvrir dans l'article de PC World, c'est définitivement étonnant, Propagande ? Vive le nucléaire !

1155101 Datacenter

Quid de la consommation électrique des data-centers du monde entier ? Un enjeu écologique certain, même si pour le moment les chiffres sont plutôt rassurants.

Professeur à Stanford, Jonathan Koomey s'est mis en tête de calculer l'énergie utilisée par les data-centers de par le monde. Le New York Times s'est intéressé à ses travaux pour un article qui se montre plutôt rassurant, expliquant que les centres de données des plus grosses entreprises mondiales ne sont pas aussi consommateurs d'énergie que prévu. Les efforts réalisés pour contenir les dépenses en énergie portent donc leurs fruits. Si bien que sur l'année 2010, les data-centers ont utilisé entre 1,1 et 1,5 % de la consommation électrique mondiale.

Entre 2005 et 2010, l'augmentation de la consommation énergétique par les data-centers représente une progression d'environ 56 %, soit deux fois moins que les prévisions de l'Agence de Protection de l'Environnement dressées en 2007. Aux États-Unis, la progression en 5 ans est de +36 %, même si les data-centers représentent entre 1,7 et 2,2 % de l'électricité consommée par le pays en 2010. Selon Jonathan Koomey, la crise économique mais également la hausse du prix de l'énergie ont poussé les entreprises à faire des efforts, tant au niveau du déploiement de nouveaux serveurs que de la réduction de leur consommation. L'essor de la virtualisation ainsi que la montée en puissance des machines sont des facteurs qu'il ne faut pas non plus oublier.

L'exemple Google est bien évidemment utilisé par Jonathan Koomey, qui nous permet d'apprendre que la firme possède environ 900 000 serveurs (2,8 % des serveurs dans le monde) qui consomment environ 0,011 % de l'électricité mondiale (et 0,8 % de l'énergie consommée par les data-centers). C'est finalement assez peu compte tenu du niveau d'activité de Google et de ses nombreux services omniprésents dans nos vies (la recherche, Gmail, YouTube, etc.). Google qui communique beaucoup sur les efforts faits en faveur de l'environnement, comme ce data-center refroidi à l'eau de mer ou les investissements sur l'énergie solaire. Reste que selon ce professeur, la tendance pourrait s'accélérer dans les prochaines années, et ce à cause de l'émergence du cloud-computing qui semble être le prochain enjeu majeur des gros industriels du secteur.

Source : PC World

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Brèves... Arrow Les data-centers et la consommation électrique mondiale