5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Interrogé sur la procédure de blocage de CopWatch, un FAI français nous avoue qu’il n’a toujours pas reçu la moindre notification. C'est par l’AFP que les FAI ont donc appris ce matin qu'ils avaient rendez-vous le 12 octobre prochain au TGI de Paris dans le cadre d'un référé heure à heure...

Sur le fond, se confie ce FAI, « on comprend l’intérêt du ministère, mais la démarche nous semble peu proportionnée et non adaptée à la finalité. Les méthodes de Copwatch font débat, néanmoins, l’expérience montre que lorsqu’on veut agir sur le terrain de la protection des données personnelles, mieux vaut utiliser les procédures adaptées plutôt que le blocage ». Pour l’heure, le FAI insiste : « Nous n’avons pour l’heure aucun détail sur la procédure. Ce serait du référé heure à heure et donc quelque chose qui veut mettre fin à trouble illicite. Il y a peut-être des moyens plus efficaces, par exemple le dialogue ? »

Le choix du blocage représente un risque cependant. Copwatch est un groupe d’autodéfense numérique. « Il y a donc des gars rôdés aux techniques et ce genre de procédure est le meilleur moyen de provoquer un effet Streisand », cette fameuse démultiplication en chaîne constatée dès qu’on tente de censurer un contenu. Notre contact anticipe donc sans risque : « Le jour où il y aura l’ordonnance de blocage, on aura 150 miroirs qui viendront ridiculiser l’initiative ministérielle. »

D'ailleurs sur Twitter, l'idée se met doucement en route...

Mini 103918 Copwatch Streisand

Source : Pc Inpact

Informations complémentaires :

 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Brèves... Arrow « 150 miroirs de CopWatch vont ridiculiser l’initiative ministérielle »