Logo Labellevape Crashdebug Bis
Labellevape.fr : Un magasin de Cigarettes électroniques et de E-liquides aux prix défiant toute concurrence

Un de nos lecteurs à ouvert depuis 1 an, un site de vente de cigarettes électroniques et de E-Liquide il propose des tarifs très intéressant, dépensant environ à 100 à 130€ de e-liquides et de résistances par mois, je...

Les États-Unis ne se sont pas encore complètement retirés de la Syrie, les 200 membres du « groupe de maintien de la paix » y resteront.
Les États-Unis ne se sont pas encore complètement retirés de la Syrie, les 200 membres du « groupe de maintien de la paix » y resteront.

La Maison-Blanche affirme que 200 soldats resteront dans le pays après que Donald Trump ait été contraint d'en laisser derrière lui pour protéger les militants kurdes. Mise à jour : Vendredi 22 février 2019 21h30 Un soldat...

Le déclin des insectes – Allocution de François Asselineau du 16 février 2019 (UPR)
Le déclin des insectes – Allocution de François Asselineau du 16 février 2019 (UPR)

Je me permets de vous pointer cet entretient de François Asselineau qui aborde un de nos chevaux de bataille qui est l’équilibre naturel et donc la disparition programmé des insectes, car au-delà de l’existence ces petites bête, vous l’aurez...

Planning des Manifestations des Gilets jaunes le samedi 23 février 2019
Planning des Manifestations des Gilets jaunes le samedi 23 février 2019

N'oubliez pas qu'au-delà du cas Macron, c'est l'Europe qu'il faut viser... Macron n'est qu'un homme de paille imposé par les puissances de l'argent... Update 22.02.2019 : VIDEO. Etats-Unis : à plus de 80 ans, ils sont toujours obligés...

Poulehouse offre un refuge aux poules pondeuses
Poulehouse offre un refuge aux poules pondeuses

Une belle initiative que j'ai eu envie de promouvoir, Fabien Sauleman, Elodie Pellegrain et Sébastien Neusch, co-fondateurs de Poulehouse La start-up reprend aux élevages les poules menacées par l'abattoir en raison de leur productivité en...

Un fléau : Quatre personnes meurent chaque semaine en France à cause des antidouleurs
Un fléau : Quatre personnes meurent chaque semaine en France à cause des antidouleurs

Je vous avais expliqué mon expérience malheureuse avec ce type de médicament, comme aux Etats-Unis, ces médicaments prescrits souvent sans réelle formation des médecins, présentent un véritable danger. Un rapport fait le point sur les...

  • Logo Labellevape Crashdebug Bis Labellevape.fr : Un magasin de Cigarettes électroniques et de E-liquides aux prix...

    vendredi 22 février 2019 16:51
  • Les États-Unis ne se sont pas encore complètement retirés de la Syrie, les 200 membres du « groupe de maintien de la paix » y resteront. Les États-Unis ne se sont pas encore complètement retirés de la Syrie, les 200 membres...

    vendredi 22 février 2019 15:46
  • Le déclin des insectes – Allocution de François Asselineau du 16 février 2019 (UPR) Le déclin des insectes – Allocution de François Asselineau du 16 février 2019 (UPR)

    vendredi 22 février 2019 11:21
  • Planning des Manifestations des Gilets jaunes le samedi 23 février 2019 Planning des Manifestations des Gilets jaunes le samedi 23 février 2019

    vendredi 22 février 2019 07:27
  • Poulehouse offre un refuge aux poules pondeuses Poulehouse offre un refuge aux poules pondeuses

    vendredi 22 février 2019 07:17
  • Un fléau : Quatre personnes meurent chaque semaine en France à cause des antidouleurs Un fléau : Quatre personnes meurent chaque semaine en France à cause des antidouleurs

    vendredi 22 février 2019 04:04
5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Voilà qui est merveilleusement expliqué par nos amis de Sight of the times (SOTT) et leur nouveau site français que je vous recommande franchement Signe des Temps. Cela fait un bout de temps que je vous parle de Ben Bernanke et de sa folle course en avant. Il est même possible que tout ceci nous mène à une bonne relance par une petite guerre. Mais avec ce « quantitative easing n°3» annoncé, ou « opération planche à billets n°3 », il est fort probable qu’à force de dévaluer ainsi la valeur du dollar qui n’est plus adossé à l’or depuis longtemps, les gens qui en possèdent beaucoup (comme les Chinois) finissent par s’énerver un peu (vous vous rappeler l’épisode du missile EMP ? Que personne n’a expliqué à ce jour). C’est comme un père de famille qui vit avec des crédits à la consommation, au bout d’un moment il dépose un plan de surendettement. Mais à la vue les sommes colossales en jeu (140.000 milliards de dollars), je ne pense pas que cela suffise…

L'analyse de l'ex-trader Marc Fiorentino sur l'"arnaque américaine" de 2011. Découvrez qui a supplanté la Chine et le Japon pour le rachat de la dette des Etats-Unis. Stupéfiant !

The Age Of Abundance By Carts

Madoff était finalement un petit joueur. Avec ses 50 ou 60 milliards de dollars détournés, il n'a pas exploité toutes les possibilités de la fameuse chaîne de Ponzi... Face au tandem Geithner-Bernanke, nos nouveaux Robert Redford et Paul Newman dans ce remake de « l'Arnaque », il faut dire que la concurrence est rude. Décortiquons cette fraude massive car le montage est d'une subtilité perverse et d'une perversité subtile.

Commençons tout d'abord par un petit rappel : le Trésor américain et la Fed sont deux poches différentes du même argent... Même si la banque centrale américaine est indépendante, ses moyens sont les mêmes que ceux du Trésor américain. Quand la Fed perd de l'argent, et elle va perdre une fortune sur ses achats massifs d'obligations d'État avec la remontée des taux d'intérêt qui s'amorce, cette perte va directement, chaque année, s'imputer au déficit budgétaire américain, un déficit qui est déjà en lambeaux.

Que s'est-il passé en 2010 ? L'État américain, déjà en faillite virtuelle, a fait de la relance. Il a injecté des centaines de milliards de dollars dans l'économie qu'il n'avait pas. Ces centaines de milliards, le Trésor américain a dû les emprunter. Le problème, c'est que les Chinois ne veulent plus de ces nouveaux subprimes, ni les Japonais ni les pays du Golfe... Les ménages américains ont absorbé une partie de ces déchets napolitains pour placer une épargne récemment reconstituée. Mais cela ne suffisait pas. Dès lors, la Fed est venue prêter au Trésor américain... Mais la Fed et le Trésor, c'est pareil ! C'est de l'argent qui sort d'une poche pour entrer dans l'autre, avec deux poches qui, aujourd'hui, sont percées. On a appris cette semaine, sans surprise, mais tout de même avec effroi, que la Fed était passée devant la Chine et était devenue le plus gros détenteur d'emprunts d'État américains ! Fascinant, non ? L'administration Obama, qui voulait réformer les pratiques bancaires, fait ce qu'aucune banque, ni aucun escroc de haut vol, n'a jamais tenté. Il faut dire qu'ils n'en sont plus à une contradiction près : les vingt plus grosses banques américaines vont verser pour 2010 un montant record de rémunérations : 135 milliards de dollars alors qu'Obama devait briser Wall Street, l'appât du gain et les bonus. Michael Douglas a raison de dire en 2010 : « Greed is not just good, it's legal. » Passons.

Le problème de ce tour de prestidigitation, ô combien impressionnant, est qu'il ne pourra plus être utilisé en 2011. Vous allez comprendre pourquoi. Les taux montent. La Fed perd donc tous les jours de l'argent sur les 1.100 milliards d'emprunts d'État qu'elle a avalés. Elle va sûrement encore jouer la fuite en avant avec un QE3 ou un QE4 mais elle ne pourra pas continuer à absorber intégralement les besoins d'emprunt de ses collègues du Trésor. Madoff avait besoin que les marchés continuent à monter pour que son arnaque tienne. La crise de Lehman a mis sa belle pyramide à terre. Geithner et Bernanke ont besoin que les taux d'intérêt baissent pour qu'ils puissent continuer à faire voltiger les dollars sans que les spectateurs s'aperçoivent de la supercherie. Oui, mais voilà. Avec des matières premières en folie, du fait entre autres de ce « quantitative easing », des valeurs d'actifs qui montent sous l'effet de la spéculation, des banques qui reprennent leurs plus mauvaises habitudes, les taux grimpent. Doucement mais sûrement. Et il suffit que cette hausse s'accélère pour qu'on découvre que tout cela n'est qu'une gigantesque arnaque.

Mais alors, me direz-vous, si c'était aussi simple que cela, que fait la police ? La police, c'est-à-dire les agences de notation ou la SEC, est à peu près aussi sévère avec le Trésor américain et la Fed que la police tunisienne l'était avec la belle-famille de Ben Ali ! Notre duo d'équilibristes est aujourd'hui dans une fuite en avant qui ne peut que mener les États-Unis dans un mur. Bravo les artistes !

Source : Signes des Temps

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités Internationales Arrow Actualités internationales Arrow Le plus gros détenteur de la dette américaine n'est plus la Chine, c'est...