1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Beaucoup d’actualités en Informatique et sécurité, et notamment ce hack énorme aux USA. Petit détail qui a son importance, vous remarquerez que les pirates en question ne sont pas des petits « carder », ils n’ont pas dupliqué de carte de client lambda et n'ont donc lésé aucune personne, sauf les banques en question…

Le revers de la médaille, c’est que ce hack va encore être instrumentalisé pour fliquer un peu plus internet, alors que ce sont les banques qui n’investissent pas assez dans leur sécurité informatique.

Nuit Du Hack 11 05 2013
Photo rendue publique par le procureur de New York, de deux membres de la cellule new-yorkaise ayant
participé à un cybercasse en décembre et en février. Crédits photo : Uncredited/ASSOCIATED PRESS

Des hackeurs du monde entier ont détourné des comptes bancaires dont ils supprimaient la limite des retraits possibles. Huit personnes ont été inculpées à New York mais le complot s'étendrait au total à vingt-six pays.

Un braquage de banque d'un genre nouveau vient de voir le jour. Pour dérober plusieurs millions de dollars, il n'est plus nécessaire de forcer un coffre-fort, de menacer des employés ou de démarrer en trombe avant l'arrivée de la police. Le procureur de New York, Loretta Lynch, a révélé jeudi que des pirates informatiques sont parvenus à dérober 45 millions de dollars en deux fois, en décembre 2012 et en février 2013, à l'aide «non pas d'armes ou de masques, mais de simples ordinateurs et d'Internet». «Ces attaques relèvent d'un piratage hautement sophistiqué et de cellules criminelles organisées, dont le rôle était de retirer de l'argent aussi vite que possible», a expliqué Loretta Lynch, citée par l'AFP. Huit individus suspectés d'appartenir à la cellule de piratage de New York ont été arrêtés, mais le réseau de malfaiteurs responsable de ce braquage serait bien plus étendu, et se déploierait au total dans 26 pays.

Les cyberbraqueurs ont piraté les données de cartes bancaires prépayées - elles le sont généralement par des entreprises ou des ONG -, gérées par Mastercard, de façon à en relever le plafond de retrait. Un type de carte réputé moins sûr que les cartes bancaires classiques, associées à un compte en banque. Pour leur premier «casse», les pirates ont ciblé la banque Rakabank, basée aux Émirats, et effectué le Jour J quelque 4500 débits en l'espace de quelques heures dans une vingtaine de pays. Leur gain total, ce jour-là, s'est monté à 5 millions de dollars. Selon le New York Times, MasterCard a alerté les services secrets peu après la fin de cette opération.

2,4 millions de dollars retirés à New York

Forts de ce premier succès, les pirates se sont montrés plus audacieux encore lorsqu'ils ont réitéré l'opération, deux mois plus tard. Ciblant cette fois la Bank of Muscat, basée à Oman, les «braqueurs» sont parvenus à effectuer en l'espace de dix heures 36.000 retraits dans 24 pays, pour une valeur de 40 millions de dollars au total. Rien qu'à New York, les huit personnes inculpées ont retiré 2,4 millions de dollars en un peu moins de 3000 retraits, ce qui fait de ce braquage l'un des plus importants de l'histoire de la ville. Mais ce sont les Japonais qui se sont avérés les plus efficaces, retirant aux alentours de 10 millions de dollars lors de ce deuxième coup.

A New York, les huit suspects ont été pris en photo alors qu'ils parcouraient la ville leurs sacs remplis de billets de banque. Selon le procureur, le groupe a rapidement déplacé les fonds sur un compte bancaire à Miami, et dépensé l'argent, pour le blanchir, en voitures et montres luxueuses. Sept personnes seulement ont été arrêtées, la huitième, le leader présumé de la cellule, ayant été retrouvé mort fin avril en République Dominicaine. Deux tireurs se seraient introduits dans la maison où se trouvait Alberto Yusi Lajud-Pena, surnommé «Prime» ou «Albertico», 23 ans, avant de tirer sur lui. Tous les membres de cette cellule étaient des citoyens américains, a précisé le procureur, et pour la plupart âgés de 22 à 24 ans. Les autorités d'une douzaine de pays sont actuellement en train d'enquêter sur ce cybercasse, mais aucune information n'a pour l'instant filtré sur un éventuel leader.

 

Source : Lefigaro.fr

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Brèves... Arrow Des pirates informatiques braquent deux banques pour 45 millions de dollars...