1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Voici un article, du site web de François Marginean, parlant d'outils dont il était question dans l'émission « l’Autre monde » du 23 avril. Pour ceux qui ne parlent pas anglais, j'ai fait un petit tuto pour l'installation de Ghostery qui s'avère incontournable.

Une fois installé, vous verrez que Crashdebug a des liens avec Google Analytics et quelques modules. Ceux-ci sont liés aux modules de commentaire, encore une fois vous pouvez a priori les bloquer ; )

Image23

Laissez Google et restaurez votre vie privée en sept jours (ou au moins démarrer le processus) - conte de l’évasion d’un l'homme :

Vous devez ensuite apprendre à supprimer tous les cookies de vos appareils, et utiliser des produits et applications non-Google, ceci excluant donc Chrome, Google Plus +, et ainsi de suite. Chaque navigateur a une méthode différente. Ensuite, il y a le problème des supercookies, qui peuvent réellement ressusciter les cookies que vous avez supprimés. Selectout est un site qui efface la plupart des cookies (cliquez sur « Optout sur la page » et attendez qu'il y ait marqué : Opted-Out of Eloqua (cependant je n'ai pas vérifié de façon exhaustive l'outil) mais il inclut les SuperCookies.

Les SuperCookies agissent comme des « agents » de traçage et de suivi des différentes compagnies de surveillance, et des cookies sans lien apparent peuvent réapparaître par magie comme quelques-uns d'entre eux. C'est un subterfuge pour vous garder tracé. Car le suivi est de l'argent.

Une fois que les cookies sont partis, vous aurez besoin d'un bloqueur de suivi et de cookie. J'ai choisi une application appelée Ghostery. Ghostery trackers bloque les adwares, les cookies et la plupart de ces méthodes délictueuses. Il est fabriqué par un fabricant de pièges et jusqu'à présent, dans mon expérience, a été capable de bloquer les cookies indésirables. Ghostery est une application de navigateur qui fonctionne avec de nombreux navigateurs, et ralentit sensiblement la réponse de ces derniers. La réponse est ralentie parce que chaque page Web est chargée, puis est examinée pour les scripts et les destinations associées à des trackers, et ainsi de suite. Il a la capacité de déjouer en grande partie les pièges des pages Web sans faire aucun mal sur votre machine, tout en ne donnant aucune information concernant l'utilisateur, la machine, le navigateur, etc. Des tests rapides ont montré que Ghostery était efficace, et il est fréquemment mis à jour pour permettre à de nouveaux pièges d’être contrariés.

L'avertissement ici est que, bien que Ghostery semble fonctionner, il peut poser des problèmes sur certaines pages Web qui dépendent du suivi, et qui tout à coup ne fonctionnent pas. A titre d’exemple si vous utilisez Discus, vous devez aller dans les options en ajoutant une exception pour votre site. Je n'ai aucune idée de ce que Discus fait avec les données qu'il engrange. Parfois, Ghostery donne un avertissement avec une douzaine ou plus d’éléments de suivi sur chaque page que charge certains sites. Un rechargement de la page (et y compris le fait de revenir à une page) va déclencher Ghostery qui va à nouveau vous prévenir. Certaines pages rampent tout simplement à cause des trackers que dévoilent Ghostery et il doit cesser.

Source : Les Nouvelles internationales

Informations complémentaires :

 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Astuces Logiciels Arrow Comment divorcer de Google