1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Alors que l'on installe de la fibre optique partout, on nous annonce la fin de l'Internet illimité. Quelle bande de c...  Vous avez compris leur logique ? Si ces crétins d'Orange me font une blague pareille, moi, dans ma campagne, avec mon débit ADSL préhistorique ! Ni une ni deux, même si ça me coûte 19 €uros PLUS cher, je me tire chez un provider satellite (pour rester en illimité), et je gagnerai 8Mbps en download !!! Mais je ne les donnerai certainement pas à ORANGE ! Et j'ai une idée, puisque c'est comme ça, arrêtez donc d'acheter sur Internet ! Oui vous TOUS !

Dindon Farce 465456

Le saviez-vous ? Vous êtes un dinosaure ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, le dindon (de la farce) est le dernier dinosaure vivant ! Il a récemment été prouvé qu'il était l'évolution directe d'une espèce de dinosaure. © Bernard Jadin

Le site Owni révèle que les fournisseurs d’accès internet planchent sur la mise en place de nouvelles grilles de forfaits. Celles-ci instaureraient des plafonds de consommation pour les installations fixes.

A l’appui de ses dires, Owni publie un document du 27 juillet 2011 émanant de la Fédération française des télécoms (FFT) qui regroupe les fournisseurs d’accès tel que France Télécom, Bouyges et SFR.

Ce document est une réponse à une demande de l’Arcep (l’ Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) portant sur la neutralité des réseaux. La fédération indique avoir travaillé sur trois axes : premièrement l’uniformisation des termes employés dans les définitions de forfaits, deuxièmement les informations et les conseils pour la qualité de la connexion.

Le troisième point est le plus intéressant : les opérateurs y proposent un tableau récapitulatif sur les usages autorisés, limités, bloqués, ou non autorisés contractuellement dans leurs offres d’accès à Internet. Et plus spécialement pour les connexions fixes, les connexions par l’intermédiaire du réseau de téléphonie mobile comportant déjà des limitations de débits.

Elles proposent “x Mbps” (megabits par seconde) de “débit IP maximum” par abonnement, créant un plafond de consommation. Celui-ci une fois atteint, l’opérateur pourrait réduire le débit, voire le bloquer.

Les opérateurs justifient ces limitations par des risques de saturation du réseau, argument qu’ils avaient utilisé pour les expliquer la limitation dans le cadre de la téléphonie. Une comparaison pas forcément justifiée.

Pour l’heure, seul Orange admet réfléchir sur le sujet.

Source : France Info & Chalouette

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Brèves... Arrow Internet à domicile : vers la fin de l’illimité ?