1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Vous comprendrez aisément que nos amis fermiers illuminati ne veulent pas que les moutons communiquent entre eux et se fédèrent. C'est pourquoi ils décident, d'un mouvement discret mais ferme, de mettre la main sur toutes les télécomunications. Ceci sera bien sûr traité par le puissant Echelon couplé à Perfect Citizen, qui ne demandent que ca. Après tout ils sont faits pour ça... Plan ? Quel plan ? Vous reprendrez bien un peu de charbon?

Ambiance, ambiance dans le cerveau de l´Oncle Sam. L´administration Obama souhaite implanter des accès secrets dans nos applications de communication. Depuis 1994, année de la promulgation de la loi sur les écoute téléphonique CALEA (Communications Assistance for Law Enforcement Act) , les autorités américaines réfléchissent à comment surveiller la moindre communication. La loi invite les opérateurs de télécommunications et les fabricants d'équipements de télécommunications à modifier leurs équipements "et concevoir leurs infrastructures et services afin d'être en mesure d'offrir une capacité de surveillance adéquate". Une demande d'écoute plus "poussée" par le  bureau fédéral d'investigation (FBI). Bilan, depuis 1994, le FBI aurait des possibilités de mettre sur écoute le moindre client passant par les opérateurs ADSL et câble, les systèmes de messagerie instantanée (américains), de programmes de voix sur IP (VoIP). Serait aussi concerné le service de jeu Xbox Live de Microsoft.

Déjà, en 1994, la police fédérale et ses agents dédiés aux nouvelles technologies estimaient que des groupes terroristes pouvaient déjouer les écoutes légitimes en passant des appels téléphoniques via internet. Seize ans plus tard, le FBI est dépassé par les nombreux protocoles de communications. Bilan, Les aigles de l'Oncle  souhaitent aller encore plus loin en obligeant les développeurs américains d'applications de communication à insérer une ou des accès secrets dans leurs logiciels. Un beau projet de loi que concocte le gouvernement Obama qui, comme pour la Chine, va imposer ce type d'infiltration aux logiciels étrangers souhaitant être commercialisés et utilisés sur le sol Américains.

L'ensemble des messages cryptés devront pouvoir être déchiffrés par les créateurs des applications (Skype, Facebook, BlackBerry, ...° à la demande de la justice américaine. Les sociétés étrangères opérant aux États-Unis auront l'obligation d'ouvrir des antennes locales pouvant réaliser les interceptions réclamaient par le FBI. Les outils dédiés aux P2P (Pair-à-Pair) devront être réécrits afin de faciliter la moindre interception. Bref, autant dire que cela va limiter encore plus l'envie de PME/PMI étrangères à tenter de vouloir gagner quelques parts de marché sur le sol US. Le coût d'une implantation locale étant pas négligeable. Une bonne manière pour les USA de tuer, dans l'œuf, des concurrents potentiels.

Maintenant à savoir si l'informatique embarquée dans les voitures sera, elle aussi, visée par ce genre d'intrusion gouvernementale. (NYT/SecurityVibes)


Source :
Zataz.com

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Sécurité Arrow Des portes cachées dans nos applications ?