1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Ça commence...

Wifi

Un internaute niortais s’est vu accusé, à tort, d’avoir inscrit une chef d’entreprise sur des sites pornographiques à l’insu de cette dernière. En réalité, il s’agissait de son voisin qui avait piraté son réseau Wi-fi, le faisant accuser à sa place.

Un ordinateur volé à l'origine du problème

Cet internaute s’est vu accusé d’avoir utilisé frauduleusement l’identité et les données personnelles d’une chef d’entreprise en l’inscrivant à plusieurs services de rencontres sur Internet. Celle-ci a alors reçu plusieurs appels et autres contacts de la part de ces sites, et a déposé une plainte. L’enquête a mené jusqu’à l’adresse IP d’un internaute de Niort, c’est en effet à partir de sa connexion que ces comptes frauduleux ont été créés. Évidemment, l’auteur présumé des faits nie tout en bloc. C’est au cours de l’interrogatoire que les policiers vont découvrir que l’internaute a été cambriolé fin 2009, se faisant ainsi voler son téléviseur et son téléphone portable, mais aussi son ordinateur.

L’enquête reprend alors pour aboutir chez le voisin du suspect interpellé, qui n’est autre que le fameux cambrioleur. En possession de l’ordinateur de sa victime, il a pu s’introduire frauduleusement sur son réseau Wi-fi, et ainsi faire accuser le pauvre internaute de ses méfaits. La compagne du véritable fraudeur est en effet une ancienne employée de la chef d’entreprise, actuellement en litige aux prud’hommes. Il espérait ainsi la venger tout en conservant son anonymat, une couverture qui n’aura pas duré bien longtemps, mais qui aura forcé sa victime à effectuer un séjour au poste de police.

Source : Info-du-net

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Sécurité Arrow En garde à vue pour ne pas avoir sécurisé son Wi-Fi