5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

IMPORTANT : Nous avons vu hier le côté amusant et plutôt positif de ce nouveau jeu qui emballe la planète.  Afin de modérer une vision trop naïve et angélique de cette activité, voici quelques conseils très utiles aux parents d’enfants contaminés par cette fièvre…

Update 29.07.2016 : (Sputniknews.com)

Pokemon Go 26 07 2016

Fièvre du Pokemon Go : 5 conseils pour protéger les enfants de la réalité « augmentée »

Royaume-Uni, France — Pour la première fois, un jeu de réalité augmentée incite les fans de jeux vidéo, enfants comme adultes, à sortir de chez eux ! Le jeu Pokémon Go, est une bonne nouvelle pour les parents qui rêvent de voir leurs enfants prendre l’air. A condition, toutefois, de prendre quelques précautions, selon la National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC), la plus grande association caritative de protection de l’enfance au Royaume-Uni [1,2].

Pokémon Go : quésaco ?

Le jeu Pokémon Go n’est sorti que depuis le 7 juillet mais il bat déjà tous les records de téléchargement aux Etats-Unis et dans certains pays d’Europe. Le principe du jeu est de partir à la recherche de pokémons virtuels (petites créatures vivant en harmonie avec les humains) dans des vrais lieux, dans la vraie vie, afin de les capturer, les chasser, et de faire éclore leurs œufs. Le jeu, gratuit, est uniquement téléchargeable sur téléphone. Il fonctionne grâce aux données de géolocalisation et à l’appareil photo du mobile. A l’approche d’un Pokemon, le téléphone se met à vibrer et lorsque la créature apparaît (virtuellement) sur l’écran, il n’y a plus qu’à la viser avec l’appareil photo du smartphone et à lancer une Poké Ball pour l’attraper… La capture de Pokémons et la récolte d’objets dans des « PokéStops » permettent de changer de niveau et de participer à des compétitions.

En France, la sortie officielle du jeu a été retardée au milieu de la semaine en raison de l’attentat de Nice, mais certains ont déjà contourné les règles pour commencer la traque…

Les bons points et les mauvais points

Le jeu a plusieurs côtés positifs. Les joueurs/dresseurs parcourent parfois des kilomètres à la recherche des petites créatures. Ils augmentent ainsi leur niveau d’activité physique et leur taux de vitamine D ! Aussi, la chasse aux Pokémons pourrait, selon joueurs et experts, améliorer l’humeur grâce au lien social qui se créé entre les joueurs et à l’activité physique, deux paramètres connus pour diminuer l’anxiété, la dépression et améliorer les fonctions immunitaires.

L’utilisation de l’application, notamment par les enfants, n’est pas exempt de dangers.

Cependant, l’utilisation de l’application, notamment par les enfants, n’est pas exempte de dangers (accidents liés au manque de concentration, mauvaises rencontres…) Au Royaume-Uni, la National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC) a réagi rapidement et a publié quelques recommandations à destination des parents.

 

.../...

 

Si ce billet a piqué votre curiosité, merci de lire la suite chez nos ami(e)s Des Brindherbes Engagés. ; )))

 

Source : Lesbrindherbes.org

Informations complémentaires :

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Jeux vidéo Arrow Fièvre Pokemon Go : Les conseils d’une association de protection de l’enfance