1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le Système du Cloud Gaming pourait être la solution a beaucoup de systèmes trop légers...

La semaine dernière s'est produit un évènement que beaucoup croyaient impossible : OnLive a lancé son service de Cloud Gaming, qui permet de jouer à des jeux vidéo sur des PC qui n'ont pas la puissance nécessaire. Tout le rendu du jeu est en effet calculé sur les serveurs distants avant d'être renvoyés par internet au PC local. La chose paraît tellement incroyable que nous n'avons pas pu résister à l'envie d'essayer. Le service OnLive n'étant accessible pour l'instant qu'aux USA, c'est Chris Angelini, rédacteur en chef de Tom's Hardware US qui nous livre son verdict.

1er cas : OnLive sur un gros PC de jeu

Chris a tout d'abord comparé le rendu de Just Cause 2 sur son PC de jeu (un Core i7 960 épaulé par deux Geforce GTX 480) en local et via OnLive. Comme vous pouvez le voir dans les deux vidéos ci-dessous (ignorez les saccades dans les vidéos, elles sont dues à l'enregistrement par FRAPS), le rendu par OnLive est décevant. Mais il n'y a tout simplement aucune raison de l'utiliser si on possède un PC aussi puissant. À la résolution maximum de 1280 x 720, OnLive est parvenu à assurer un framerate de 20 IPS, alors que le Core i7 et les GTX 480 donnaient 120 IPS.


Just Cause 2, Local Play


The OnLive Gaming Service

2e cas : OnLive sur GMA X3100

Chris a ensuite activé OnLive sur son vieux PC portable, un 13,3 pouces en Core 2 Duo T9300 et Intel GMA X3100. Une telle machine est totalement incapable de faire tourner un jeu récent. C'est dans ce cas que la magie d'OnLive opère.

D'une part, la résolution maximum permise par OnLive de 1280 x 720 est très proche de la définition native de l'écran (1280 x 800). Du coup, la qualité offerte par le rendu via OnLive semble meilleure que lorsqu'elle est étalée sur un 24" en 1920 x 1200. D'autre part, les trois jeux que Chris a testé (DiRT 2, Just Cause 2 et Batman : Arkham Asylum) lui ont semblé parfaitement jouables, même si le framerate restait en dessous des 60 IPS. Enfin, en réponse à l'inquiétude formulée par nombre de lecteurs : oui, il y avait une latence perceptible, mais elle était suffisamment faible pour ne pas gêner le jeu en campagne solo.

En conclusion, OnLive tient presque ses promesses. Mais beaucoup de points restent à améliorer et beaucoup d'incertitudes demeurent. Les joueurs passionnés seront déçus par la qualité moyenne offerte, et le manque d'options de personnalisation, sans parler du prix de l'abonnement. Ceux qui rechignent à investir dans un PC puissant, ou qui n'ont tout simplement pas la possibilité de jouer (possesseurs de Mac, et notamment de MacBooks, nous pensons à vous), seront par contre ravis de trouver dans OnLive un moyen aussi simple. Mais si les possesseurs de PC portables sont les cibles d'OnLive, il faut urgemment que la société permette l'utilisation d'une connexion à internet en WiFi et pas seulement en Ethernet.

C'est finalement l'infrastructure d'OnLive qui soulève le plus de questions : à quel rythme la société saura-t-elle se développer ? Comment ses serveurs réagiront-ils lorsque le nombre d'abonnés dépassera les quelques centaines ou quelques milliers connectés aujourd'hui ?

 


Source :
Tom's Hardware.fr

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Jeux vidéo Arrow On a testé le Cloud Gaming par Onlive