1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Au moins là, c'est signé...

Natanz
Salle de contrôle des centrifugeuse de Natanz

De nouvelles cyber-attaques auraient touché les installations de recherche nucléaire iranienne de Natanz. Outre un réseau totalement paralysé et des machines en panne, le virus utilisé par les pirates auraient la particularité de faire jouer le titre « Thunderstruck » d’AC/DC à plein volume.

Spécialiste en sécurité informatique et expert mondialement reconnu Mikko Hypponen, directeur technique de l’éditeur F-Secure explique sur son blog être en contact avec des scientifiques de l’organisation de l’Energie Atomique d’Iran . Ceux-ci rapportent dans un échange de mail que :  « le programme nucléaire a été de nouveau compromis et attaqué par un nouveau ver qui a fermé notre réseau à Natanz et dans l’autre usine de Fordo près de Qom … Le réseau d’automates et le matériel Siemens auraient été attaqués et fermés. (...) Il y a eu également de la musique jouée au hasard sur plusieurs stations de travail pendant le milieu de la nuit à volume maximum. Je crois qu’il jouait Thunderstruck d’AC/DC».

Le complexe de Natanz où plus de 5000 centrifugeuses travaillent à l’enrichissement d’uranium est une usine clé dans le programme nucléaire iranien. Par le passé ce titre d’AC/DC avait déjà été utilisé pour torturer des prisonniers irakiens ou pour annoncer des assauts imminents des troupes américaines lors de la guerre du Golfe en 2003.

Pour rappel le titre «Thunderstruck » du groupe de hard-rock australien AC/DC :


AC-DC - Thunderstruck (VIDEO) par crevette51

 

Source : Leprogres.fr via Chalouette

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Informatique Arrow Sécurité Arrow Insolite : quand AC/DC devient une arme contre le programme nucléaire iranien