Elon Musk
Elon Musk affirme que l'implant cérébral Neuralink pourrait guérir la dépression et la dépendance (TMU)

Le milliardaire Elon Musk a annoncé que l'implant cérébral Neuralink sur lequel travaille l'une de ses entreprises pourrait guérir des maladies mentales comme la dépression ou la toxicomanie. Rappel : Un aperçu inquiétant de l'avenir...

Les routeurs domestiques les plus populaires ont des failles « critiques » (Threatpost.com)
Les routeurs domestiques les plus populaires ont des failles « critiques » (Threatpost.com)

Ça aussi c’est drôle, parce que les gens se croient en sécurité sur leur réseau domestique, comme on vous l’a dit, tout ceci n’est que très « relatif ». En fait, au niveau purement technique c’est une...

L’Unité 8200 a pris le contrôle de la planète…
L’Unité 8200 a pris le contrôle de la planète…

Moi je trouve ça assez drôle. En fait, il doit bien y avoir une justice divine, enfin ça en a tout l’air, parce que ça fait 9 ans qu’on vous alerte sur le ‘possible’ rôle de l'Unité 8200 (prononcé 8-200, en...

Chronique éco de Jacques Sapir - Face à la crise du Covid-19, va-t-on devoir travailler plus ? (RT)
Chronique éco de Jacques Sapir - Face à la crise du Covid-19, va-t-on devoir travailler plus ? (RT)

Comme à l'accoutumée, on veut nous faire croire que les Français travaillent moins que les citoyens des autres pays européens. Ce qui est en partie faux, et démontré chiffres à l'appui par Jacques Sapir. Mais écoutez bien jusqu'au...

Une allocation offerte aux Français en difficulté en Israël face à la pandémie (Sputnik)
Une allocation offerte aux Français en difficulté en Israël face à la pandémie (Sputnik)

Par contre, une aide sociale exceptionnelle pour les Français en France en grande difficulté, qui se retrouvent aux restos du cœur ou autres, ça non.... Alors regardez bien ces billets, ce sont les 40.000.000 € que nous venons de donner à ces expatriés...

Les agresseurs du chauffeur de bus de Bayonne ont été arrêtés (Le Parisien.fr)
Les agresseurs du chauffeur de bus de Bayonne ont été arrêtés (Le Parisien.fr)

Ce mardi, le parquet a demandé la mise en examen de deux jeunes hommes pour tentative d'homicide volontaire et deux autres pour non assistance à personne en danger. L’un des hommes interpellé la veille vivait dans le quartier Balichon où il hébergeait...

Vers la « suspension d'emploi » en Angleterre en cas de non vaccination contre le Covid 19 ?
Vers la « suspension d'emploi » en Angleterre en cas de non vaccination contre le Covid 19 ?

Cet article reprend la proposition du New England Journal of Medicine. Pour rendre la vaccination acceptable, ils proposent d’utiliser la ruse, mais si 6 critères sont remplis la vaccination pourrait être obligatoire, et des sanctions relativement importantes pourraient...

  • Elon Musk Elon Musk affirme que l'implant cérébral Neuralink pourrait guérir la dépression et la...

    samedi 11 juillet 2020 21:22
  • Les routeurs domestiques les plus populaires ont des failles « critiques » (Threatpost.com) Les routeurs domestiques les plus populaires ont des failles « critiques »...

    samedi 11 juillet 2020 05:52
  • L’Unité 8200 a pris le contrôle de la planète… L’Unité 8200 a pris le contrôle de la planète…

    samedi 11 juillet 2020 03:02
  • Chronique éco de Jacques Sapir - Face à la crise du Covid-19, va-t-on devoir travailler plus ? (RT) Chronique éco de Jacques Sapir - Face à la crise du Covid-19, va-t-on devoir travailler...

    vendredi 10 juillet 2020 13:15
  • Une allocation offerte aux Français en difficulté en Israël face à la pandémie (Sputnik) Une allocation offerte aux Français en difficulté en Israël face à la pandémie (Sputnik)

    vendredi 10 juillet 2020 07:02
  • Les agresseurs du chauffeur de bus de Bayonne ont été arrêtés (Le Parisien.fr) Les agresseurs du chauffeur de bus de Bayonne ont été arrêtés (Le Parisien.fr)

    vendredi 10 juillet 2020 05:15
  • Vers la « suspension d'emploi » en Angleterre en cas de non vaccination contre le Covid 19 ? Vers la « suspension d'emploi » en Angleterre en cas de non vaccination contre le Covid...

    jeudi 9 juillet 2020 20:14
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Là aussi, on connaît la terrible vérité, et ça fait 3 ANS, que nous vous la relayons (vidéo ci-dessous), et croyez-vous que les responsables de ce coup d'état, et de son cortège de 40.000 morts soient un jour jugés ??? Réfléchissez à tout ça avec le recul... Car le même scénario se déroule de nos jours en Ukraine et dans les pays de l'Est, satellites de la Russie... Et il n'est pas dit que cette fois-ci, la manipulation ne tourne pas mal... Ainsi notre passivité et donc complicité (je parle des Français(es)), en Libye, en Syrie, etc., ... risque bien de nous coûter la vie...). Amusant, non ?

Les autorités libyennes, de plus en plus affaiblies, tentaient lundi d'éviter le pire, au lendemain de l'assassinat d'un ingénieur français et de manifestations violentes au Parlement, quelques jours avant une Conférence internationale à Rome sur la Libye.

Le gouvernement a annoncé avoir dépêché dimanche soir une délégation ministérielle à Benghazi (est), pour examiner les moyens de rétablir l'ordre dans cette ville où les forces de l'ordre et les expatriés sont la cible d'attaques et d'assassinats quasi-quotidiens.

Lundi encore, deux membres des services de sécurité ont été tués par balles dans le centre de la ville, selon des sources hospitalière et de sécurité. Dimanche, un Français qui travaillait pour une compagnie française a été tué par balle dans le centre de la ville.

En outre, selon des sources islamistes à Benghazi, quatre corps retrouvés dimanche en périphérie de la ville ont été identifiés comme ceux de membres de groupes islamistes, dont Ansar Ashariaa, considérée comme organisation terroriste par Washington.

A Tripoli, des dizaines de manifestants ont envahi dimanche soir les locaux du Congrès général national (CGN), plus haute autorité politique de Libye, dans le centre de la capitale, saccageant les lieux et agressant des députés, dont deux ont été touchés par balles.

Les protestataires réclamaient la dissolution du Congrès, estimant qu'il avait échoué à rétablir l'ordre dans le pays.

Le CGN, issu des premières élections libres du pays en juillet 2012, a provoqué la colère d'une grande partie de la population en décidant de prolonger jusqu'en décembre 2014 son mandat, qui devait expirer début février.

"Je vous assure que nous sommes déterminés (...) à poursuivre le processus démocratique", a déclaré le président du CGN, Nouri Abou Sahmein, dans un discours diffusé lundi, dénonçant une "agression flagrante contre le siège de la souveraineté légitime".

Lundi, des groupes d'ex-rebelles appuyés par des pick-up équipés de canons anti-aériens étaient postés autour des locaux du CGN, a constaté un photographe de l'AFP.

- Elections incertaines -

Pour des raisons de sécurité, le Congrès s'est réuni lundi dans un luxueux hôtel de la capitale pour débattre des incidents de la veille, a-t-on appris auprès de députés.

La Mission de l'ONU en Libye (Unsmil) a "condamné fermement l'attaque contre le CGN", soulignant "l'importance du respect des institutions légitimes" et appelant à la "poursuite du processus politique visant à parvenir à une passation démocratique du pouvoir et à préserver la sécurité et la stabilité".

Cette escalade de violence intervient à quelques jours d'une conférence internationale sur la Libye jeudi à Rome, où les puissances occidentales devraient examiner les moyens d'aider le pays à sortir du chaos.

Lors de cette conférence, Tripoli tentera de "mobiliser un soutien international en faveur de la Libye en cette étape critique", a déclaré lundi la vice-ministre des Affaiers étrangères, Wafa Abou Kikis.

Dans son discours, M. Abou Sahmein a expliqué que le CGN examinait une feuille de route permettant une "passation du pouvoir le plus rapidement possible" à un nouveau corps élu, ce qui semble compliqué dans l'immédiat compte tenu des violences et des tensions.

"Avant de songer à des élections, il faut mettre fin aux tensions politiques et rétablir la sécurité", a ainsi insisté président de la Commission électorale, Nouri al-Abbar, qui a présenté dimanche sa démission au Congrès.

Divisés, les membres du Congrès ne sont pas parvenus jusqu'à présent à un consensus sur la nature des élections à tenir: législatives seules ou législatives et présidentielle en même temps.

Le pouvoir exécutif est lui toujours paralysé par le CGN, qui réclame la démission du Premier ministre Ali Zeidan malgré l'échec d'une motion de censure.

Alors que les autorités ne parviennent pas à former une police et une armée professionnelles et sont régulièrement la cible d'attaques, la présence de factions et groupes d'ex-rebelles rivaux ajoute un cocktail dangereux qui pourrait faire basculer le pays dans la guerre civile.

 

Source(s) : Lepoint.fr via Maître Confucius

Informations complémentaires :

 
Libye 04 03 2014
Les manifestations contre le Congrès général national libyen sont fréquentes.
REUTERS/Esam Omran Al-Fetori

 

 
 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités Internationales Arrow Actualités internationales Arrow Libye : la transition démocratique de plus en plus incertaine