1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Le parquet belge savait depuis trois ans que des extrémistes tentaient de se procurer des armes et des explosifs pour frapper l'Europe, dont certains d'entre eux sont aujourd'hui soupçonnés d'avoir participé aux attentats de Paris.

Le 11 avril 2012, la justice belge recevait une lettre de la Sûreté de l'Etat faisant mention d'activités suspectes à Molenbeek Saint-Jean, au domicile de Gelel Attar, un Belge d'origine marocaine arrêté il y a une semaine à Casablanca (Maroc). L'individu est soupçonné d'être lié aux attaques terroristes qui ont endeuillé le 13 novembre dernier la France.

Des réunions chez Gelel Attar

D'après les quotidiens La Dernière Heure, Het laatste Nieuws et De Morgen, des conversations ont été interceptées à l'époque. Des hommes qui se donnaient rendez-vous chez Gelel Attar planifiaient clairement des attaques contre la démocratie occidentale. Ils discutaient aussi de la manière dont ils pouvaient obtenir des armes de guerre et des explosifs.

Un groupe bien organisé

Selon les médias belges Gelel Attar était le bras doit de Khalid Zerkani, un recruteur de djihadistes pour la Syrie, présent aux réunions. L'homme a été condamné en 2014 à 12 ans de prison pour avoir envoyé plusieurs jeunes combattre aux côtés de Daesh. 

Gelel Attar connaissait bien Chakib Akrouh, le terroriste qui s'est fait exploser dans l'appartement de Saint-Denis le 18 novembre. Ils ont voyagé ensemble en Syrie.

Une mère de victime va porter plainte

La mère d’une victime du Bataclan a accusé la semaine dernière l’Etat belge d'"inaction" dans la surveillance des auteurs de ces tueries. Elle a annoncé son intention de porter plainte contre lui sur le plateau de BFMTV. "Tout le monde connaît maintenant le nom de la commune de Molenbeek. Qu’a fait l’Etat belge avant ? Des procès par contumace ? Des parades ? Je vais attaquer parce qu’on a promis d’être courageux et pour Valentin (son fils ndlr), on le fera", a déclaré Nadine Ribet-Reinhart.

"Il était avocat, quand il a prêté serment le 24 septembre 2014, c’est pour que la justice soit rendue. Nous, avec sa famille, avec Eva (sa fiancée blessée au Bataclan, ndlr), on va se donner les moyens, on ira jusqu’au bout", a-t-elle conclu.

Source : Fr.news.yahoo.com

Informations complémenaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Attentats de Paris : le parquet belge disposait d’informations depuis 2012...