1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Retour à la réalité, avec une petite perle trouvée par Spartou. Si ce dossier vous intéresse, je vous recommande fortement l’audition de la 1re partie des chroniques de Jacques Sapir, ci-dessous (on vous passerasla 2e partie demain).

Chronique De Sapir 12 10 2016 

Si les créanciers de l'Eurogroupe continuent leur politique de saignée à blanc de l'Etat et de la population grecque, les Grecs devront, un jour ou l'autre, prendre leur destin en main.

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

L'alternative, en 2014, était Syriza, il convient désormais d'en trouver une autre. Avec Sébastien Villemot, Eleni Ferlet, Eric Toussaint et Bruno Tinel. En vous souhaitant une bonne écoute sur Sputnik France.

"Une réduction dans les dépenses publiques a pour effet immédiat d'entraîner une réduction du revenu national, du Produit intérieur brut (PIB)." Jacques Sapir "Il faut être bien conscient du fait que les nouvelles mesures prises depuis janvier 2016 constituent des attaques sans précédent sur toute une série de droits économiques et sociaux jusqu'alors protégés malgré cinq ans de mémorandums." Eric Toussaint "La logique des politiques d'austérité n'a pas de fin." Eleni Ferlet

 

Source(s) : Sputniknews.com via Contributeur anonyme

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Grèce, année zéro

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Les Chroniques de Sapir. Dette publique grecque : le cauchemar a-t-il une fin ? Partie 1