5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Santa Maria Espagne 16 02 2017

La centrale nucléaire de Garoña, près de Burgos, dans le nord de l’Espagne, devra être remise en fonctionnement après plus de quatre ans d’interruption. C’est l’avis que vient de prononcer le Conseil de sécurité nucléaire (CSN), apprend-on mercredi 15 février. Le site, inauguré en 1971, avait arrêté son réacteur en 2012, après avoir passé sa limite d’âge de 40 ans. Les partisans du nucléaire applaudissent aujourd’hui une victoire qui est surtout symbolique, car au moment de sa fermeture, Garoña ne produisait guère que 6 % de l’énergie nucléaire du pays.

Mais quelqu’un veut-il vraiment rouvrir la centrale ? C’est la question qui se pose alors que la compagnie propriétaire, Nuclenor (contrôlée à parts égales par Iberdrola et Endesa), a laissé entendre que les chiffres ne cadraient pas. Le CNS préconise en effet quelque 150 à 200 millions d’investissements préalables à la reprise en marche, ce qui risquerait de rendre impossible toute perspective de rentabilité.

La très polémique décision de l’arrêt de Garoña, la plus vieille centrale du pays, avait été prise par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, peu de temps après la catastrophe de Fukushima. Il avait décidé de ne pas prolonger la durée de vie des centrales après les 40 ans prévus initialement, préconisant une sortie progressive du nucléaire. C’est sur cette politique que vient donc de revenir le CNS, en ouvrant la porte à des prolongements de fonctionnement de dix à vingt ans.

Source :  Les Echos.fr

 

Informations complémentaires :

 
Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow L’Espagne veut rouvrir sa plus vieille centrale nucléaire