1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)
Cette affaire ne peut aller que droir dans le mur : d'un côté les États-Unis disent qu'ils ne négocieront que lorsque la Corée du Nord arrêtera ses essais de missiles et qu'elle s'oppose donc catégoriquement à la poursuite de leur programme nucléaire et, de son côté, la Corée du Nord affirme qu'il n'y aura aucune négociation sur le nucléaire tant que les États-Unis menaceront leurs pays indiquant qu'ils ne reculeront "pas d'un seul pas" dans leur programme. Dans ces conditions, on voit mal comment est-ce qu'ils pourraient trouver une issue pacifique à ce conflit.
 
Fawkes

Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU adoptait samedi une résolution renforçant les sanctions imposées à la Corée du Nord, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, H.R. McMaster, n'écartait pas l'option de déclarer une guerre préventive contre le pays.
 
Le journaliste du réseau MSNBC Hugh Hewitt a demandé à McMaster si une intervention militaire en Corée du Nord pouvait bientôt avoir lieu, considérant les commentaires de plusieurs membres de l'administration Trump allant en ce sens depuis le début de la semaine.
 
«Ce que vous me demandez est si nous préparons une guerre préventive, une guerre qui préviendrait la Corée du Nord de menacer les États-Unis avec des armes nucléaires. Le président a été très clair : il ne tolèrera pas leurs menaces», a établi McMaster.
 
Selon lui, les agences américaines doivent avoir «toutes les options» à leur disposition afin d'éviter que leur pays soit attaqué.
 
Or, un potentiel recours à l'armée demeure sur la table.
 
Dernier recours
 
Sans trop s'avancer, l'ancien militaire a assuré que son pays ne déclarerait pas la guerre sans raison.
 
Il a confié que les États-Unis devront «épuiser leurs options» avant de passer à la guerre, tout en spécifiant qu'il est «toujours impossible de prédire le fil des événements» dans de telles situations.
 
Les sanctions imposées samedi par le Conseil de sécurité de l'ONU envoient «un message fort au régime», selon l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, mais il est impossible de savoir si elles mettront un terme aux programmes nucléaires et balistiques nord-coréens.
 
Rappelons que la Corée du Nord a effectué deux essais de missiles de longue portée en juillet.
 
 

 

Informations complémentaires :

Les agences américaines d'espionnage auraient détecté, il y a quelques jours, que le régime de Pyongyang était en train de charger deux missiles de croisière anti-navire sur un bateau de patrouille sur la côte est du pays (Conscience du peuple)

62% des Américains soutiennent la participation US à l’éventuelle guerre de Corée (Sputnik.com)

Coree 08 08 2017

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Les États-Unis pourraient déclencher une guerre préventive en Corée du Nord