5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (8 Votes)

Puisque l'omerta est de mise je vous passe ce billet. Aussi pensez à toutes ces victimes anonymes, qui n'aurrons jamais la faveur des autorités, ni des médias... Et dont on entendras jamais parler... On comprends l'urgence d'aller chercher des réfugiés jusqu'en Libye par centaines pour les deverser sur les côtes européennes...

Du reste puisqu'on en parle actuellement, vous croyez vraiment que les bateaux comme l'Aquarius font ça par bonté d'âme ???? eh bien au risque de vous décevoir, non..., as always business is business..., les balises satellites, contrairement aux autorités et aux journalistes, ça ne ment pas....

f.

Meurtre Susanna 12 06 2018

Le drame atroce qui s'est déroulé à Mayence, outre-Rhin, est hélas révélateur de la gêne de notre classe politico-médiatique vis-à-vis de la question des migrants. La gazette de Lausanne révèle que les médias français ont passé sous silence cet acte odieux qui a ému toute l'Allemagne car "cela risque de faire encore une fois le jeu de l'extrême-droite" !

En France, le "migrant" est officiellement une victime de la pauvreté, des guerres et du racisme. En aucun cas il ne saurait être un terroriste, un vulgaire criminel ou un profiteur d'aides sociales. Les fictions ("Welcome" avec Vincent Landon) et les reportages TV sont censés nous le rappeler avec, en prime, le batage des associations subventionnées et des tartuffes de service, de la cimade à amnesty international.

Puisque ces immigrants sont si sympathique, on se demande bien pourquoi les gens se tourneraient vers le discours de "l'extrême-droite". Hélas pour nos bien-pensants, trois cents morts après le Bataclan, Nice, Rouen et ailleurs, nombreux sont nos concitoyens qui ont quelques doutes légitimes quant à l'honorabilité de ces invités de l'Europe occidentale.

Ce n'est pas l'ultra-droite qui fonce dans la foule avec des camions, tue à la mitraillette les danseurs de boites de nuit et les journalistes satiriques, égorge des prêtres ou des clients de brasserie. Ce ne sont pas non plus des catholiques, des israélites ou des bouddhistes. Il y a des évidences que refuse d'admettre une partie de la population par crainte de faire le jeu de ceux qui veulent régler la question pour assurer la sécurité et la tranquilité des français. Qu'ils soient de "l'extrême-droite" ou d'ailleurs n'est pas la question, c'est l'irresponsabilité de nos élus actuels qui craignent davantage de perdre leurs places de rentiers que de risquer l'avènement du "fascisme" en France. Ce n'est pas, il est vrai, l'ultra-droite qui a laissé entrer les islamistes irako-syriens, les a nourri et logé dans des centres d'accueil et leur fourni des titres de séjour avec allocations à la clé ! 

Susanna Felder avait quatorze ans. Elle était allemande et juive. Elle a été violée et tuée par deux barbares, l'un irakien l'autre turc. Voilà qui aurait dû émouvoir l'ensemble de notre oligarchie... Mais les racailles n'étaient pas "fascistes", en l'occurence. L'un des deux pervers avait déjà agressé une fillette de onze ans dans son foyer. Ali Bachar, citoyen irakien, s'est barré en avion après avoir commis son forfait. Il avait assez de pognon pour payer un billet d'avion Berlin-Baghdad, donc pas si pauvre que cela. Il a été arrêté dans le secteur kurde de l'Irak où il subira peut-être le châtiment de la pendaison pour ses actes, ce qui n'est que justice comparé aux éventuels douze ans de prison, nourri et soigné en Allemagne civilisée. On notera qu'un autre fait divers spectaculaire a été occulté depuis le mois de mars, celui de ce sympathique "réfugié" irakien, hébergé dans un centre avec permis de séjour à la clé, qui s'est révélé être un des chef de Daech, recherché dans son pays d'origine pour des crimes de guerre ! Imaginez le carnage qu'il aurait pu commettre dans le patelin où il était accueilli, avec un peu d'outillage à sa disposition...

Les idiots de service nous rétorqueront que tous les migrants ne sont pas ainsi. Que certains s'intégrent, sauvent des enfants en grimpant aux balcons et travaillent durs sur des chantiers. Certes, mais cela n'enlève rien au problème soulevé par des populations aux moeurs médiévales, galvanisées par un islam rétrograde, sans éducation pour la plupart et hostiles voire jalouses du niveau de vie des occidentaux. Nos amis polonais et hongrois, qui ont refusé d'accueillir des "migrants", ne subissent ni actes terroristes ni viols dans leurs cités. Les slovaques, qui ont accueilli quelques centaines de syriens chrétiens, non plus. A chacun d'en tirer les conclusions !

Ce qui fait le "jeu de l'extrême-droite", ce ne sont pas les exactions des barbares en elle-mêmes mais la lassitude des gens face à l'abrutissement de notre caste politico-médiatique qui, en plus, se fait moraliste en la matière. Tout le monde peut se tromper et notre tradition judéo-chrétienne nous commande de pardonner à ceux qui nous ont offensé, à condition qu'ils s'excusent pour leur sottise. Gageons que nos militants de la diversité, de l'ultra-gauche notamment, sauront faire profil bas à l'avenir et cesseront de soutenir l'installation d'individus hostiles à notre civilisation et violents en prime. L'erreur étant humaine, que la gauche et l'extrême-gauche cessent de jouer avec les vies des braves gens. Au passage, la censure est une atteinte aux droits de l'homme elle-aussi, ne l'oublions pas !

Source(s) : Atlantico.fr via Agoravox.fr

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Violée et assassinée par deux demandeurs d'asile : mais pas un mot car « l'extrême droite pourrait s'en emparer » !