5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Dixit certaines informations confidentielles, on vous a averti au début du mois d'un possible krach, qui prendrait naissance en novembre ou décembre, pour un réel impact aux premiers mois de l'année 2019. Je ne veux pas jouer les Cassandre, je constate simplement tout les jours que depuis notre mise en garde, les Bourses dévissent et ne rebondissent pas. Aussi je vous rappelle mes conseils, faites si possible des provisions (de mon expérience personnelle même s'il ne se passe rien, et espèront-le, cela vous servira toujours). Car si un krach a lieu, 2008 fera figure d'une promenade de santé... Car les montants n'ont plus rien à voir avec 2008, et toute l'économie mondiale n'est qu'un énorme château de cartes, qui tient grâce à la corruption généralisée, et pas sur des fondementaux solides. Pendant que vous ramez tout les jours, eux se font des milliards, et quand le système s'effondrera... Parce qu'il s'effondrera, ils vous présenteront à nouveau la facture...

Wall Street 21 11 2018
(Crédits : Brendan McDermid)

La Bourse de New York est repartie à la baisse ce mardi 20 novembre, entraînée par les valeurs technologiques, comme Apple. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont perdu leur avance depuis le début de l'année, idem pour le Nasdaq.

[Article publié à 16h40 et mis à jour à 22h35]

Il n'y a pas que le Bitcoin qui dégringole. Les marchés d'actions à Wall Street ont accentué leur plongeon ce mardi 20 novembre, au lendemain d'une baisse de 1,56% pour le Dow Jones et de 3% pour le Nasdaq lundi. La Bourse de New York a ouvert en baisse, à nouveau pénalisée par les valeurs technologiques, poids lourds de la cote, mais aussi les pétrolières, alors que le baril de brut WTI est tombé sous les 54 dollars pour la première fois depuis octobre 2017.

L'indice Dow Jones a terminé mardi soir en recul de 2,21%, à 24.465,64 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 1,82%, à 2641,89, après être avoir perdu jusqu'à 2,2% en séance. Les deux indices ont effacé l'intégralité de leurs gains depuis le début de l'année et se situent désormais en territoire légèrement négatif  : -1% pour le Dow Jones et -1,2% pour le S&P.

Le Nasdaq Composite, qui abandonnait plus de 2,6% en début de séance, a clôturé en repli de 1,7%, à 6908,82 points, au plus bas depuis début avril. Il accuse désormais une baisse de près de 15% depuis son record de clôture de fin août et clôture juste au-dessous de ses niveaux du 2 janvier.

Apple plus forte baisse du Dow

Les technologiques, à la valorisation élevée, sont les plus vulnérables aux accès de nervosité ou mauvaise nouvelle, et pèsent sur l'ensemble des indices. La première capitalisation mondiale, Apple, a encore perdu 4,78% ce mardi, la plus forte baisse du Dow, en raison des craintes d'un ralentissement des ventes d'iPhone, sa machine à cash. Sa valeur boursière a fondu de plus de 23%, soit près de 240 milliards de dollars, depuis son record de clôture du 3 octobre, ramenée à 840 milliards de dollars.

Amazon et Netflix ont limité la casse à -1,11% et -1,34% respectivement, tandis que Facebook et Alphabet ont même terminé en légère hausse (+0,67% pour l'un et +0,29% pour l'autre).

Les groupes de grande distribution ont également dévissé, après la publication de résultats trimestriels inférieurs aux attentes : Target et Kohl's ont plongé de plus de 10%.

En Europe aussi, les principales places ont fini dans le rouge mardi. L'indice Eurostoxx 50 a perdu 1,40%. A Francfort, le Dax a reculé de 1,58% à 11.066,41 points, son plus bas de l'année. A Londres, le Footsie a baissé de 0,76% à 6947,92 points.

A Paris, le CAC 40 a cédé 1,21% à 4924,89 points, à ses plus bas niveaux depuis février 2017.

 

Source : La Tribune.fr

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Wall Street replonge et efface tous ses gains réalisés depuis janvier