5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

 

Source : ZeroHedge

 

Publié : Le 28 février 2019

Trois mois après que la police israélienne ait recommandé que le procureur général du pays poursuive les poursuites contre le Premier ministre Benjamin Netanyahou pour son implication présumée dans "l'affaire Bezeq Walla", il semble qu'un acte d'accusation soit finalement rendu jeudi, au grand chagrin du dirigeant de longue date.

Depuis que Netanyahou et son épouse ont été mêlés à de multiples scandales au cours des dernières années, qui semblent tous avoir donné lieu à des recommandations de poursuites, prenons un moment pour nous rappeler rapidement les allégations les plus graves.

Le point crucial de l'affaire est que Netanyahou et sa femme ont accepté des pots-de-vin de Shaul Elovitch, le propriétaire de la plus grande entreprise de télécommunications d'Israël, Bezeq. Elovitch est également propriétaire du site d'information "Walla". Le Premier ministre a dépassé les bornes lorsqu'il aurait licencié Avi Berger, directeur général du ministère des Communications, et engagé Shlomo Filber, ancien directeur de campagne de Netanyahu, dans le but de garantir un traitement spécial à Elovitch et à ses entreprises. En échange, Netanyahou et son épouse auraient conclu un accord avec Elovitch pour une couverture favorable sur son site d'information.

Netanyahu Police


Outre les accusations de corruption et d'abus de confiance portées contre Bezeq-Walla, le procureur général d'Israël, Avichai Mendelblit, a déclaré jeudi qu'il avait l'intention de poursuivre Netanyahu pour fraude et abus de confiance dans deux autres affaires. Toutes les accusations sont en attente d'une audience à laquelle Netanyahou aura la chance de répondre, selon M. Haaretz.

Ces actes d'accusation, qui font suite à une enquête de trois ans, marquent la première fois dans l'histoire d'Israël qu'un Premier ministre en exercice est inculpé et surviennent seulement six semaines avant des élections générales (bien que Netanyahou soit loin d'être le premier homme politique israélien à être accusé de crimes graves).

Vous trouverez ci-dessous une brève explication de ces frais :

Netanyahu 2 01 03 2019

Avec l'aimable autorisation de Haaretz

Dans un ultime effort pour bloquer l'annonce, le parti du Likoud de Netanyahou a déposé une requête auprès de la Haute Cour jeudi et l'a reportée après les élections du 9 avril, mais la ministre de la Justice Mendelblit a rejeté cette demande, invoquant le "principe d'égalité devant la loi".

Les dirigeants du Likoud ont qualifié l'acte d'accusation de "tueur à gages politique" et ont affirmé que l'affaire est un "château de cartes" qui va bientôt s'effondrer. Ce qui nous amène au point suivant : Bien que Netanyahou ait été blessé par le scandale, il reste immensément populaire en Israël. Bien que les accusations ne soient certainement pas bonnes, elles constituent un obstacle politique qu'il peut encore surmonter.

Source : Zerohedge.com

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Le procureur général israélien inculpe Netanyahu de corruption, de fraude et d'abus de confiance