5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (9 Votes)

Merci à notre Contributeur anonyme...

Europe 17 03 2019

Selon le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó, un document récent du service juridique de la Commission européenne a "révélé le plus grand mensonge de Bruxelles".

Il affirme que le document suggère des "efforts secrets pour rendre le Pacte des Nations Unies sur les migrations obligatoire" dans tous les Etats membres de l'UE.

S'exprimant lors d'une conférence de presse, M. Szijjártó a déclaré que le gouvernement hongrois "demande à la Commission européenne de cesser de faire des plans secrets pour rendre obligatoire le pacte de l'ONU et de publier tous les documents pertinents achevés à ce jour".

Il a ajouté que le gouvernement demanderait à la CE de faire rapport sur " tout plan secret de ce genre " lors d'une session du Conseil des affaires étrangères le 18 mars.

Les citoyens de l'Union européenne ont le droit de savoir "quels plans secrets la Commission européenne prépare dans leur dos pour saper davantage la sécurité du continent", a déclaré Szijjártó lundi à la radio publique Kossuth.

Il a insisté sur le fait qu'il était "bien connu" que "Bruxelles entasserait dans la gorge de chaque pays européen le pacte des Nations unies sur les migrations".

Il a noté que la Hongrie a été le premier membre de l'UE à rejeter le document, tandis que huit autres pays ont fait de même.

Avant le vote de l'ONU sur le pacte, "Bruxelles n'arrêtait pas de nous faire croire qu'il ne serait pas juridiquement contraignant", a dit M. Szijjártó, ajoutant que "le mot obligation est encore utilisé 80 fois dans le document adopté".

Il a insisté sur le fait que des travaux sont en cours tant à New York qu'à Bruxelles" pour faire du pacte un point de référence "progressivement, par la petite porte" aux conférences et dans les documents des organisations internationales.

"Ils s'efforcent de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour rendre le Pacte obligatoire pour tous", a-t-il déclaré.

Il a souligné le fait que le Pacte mondial des Nations Unies sur la migration " ne fait rien d'autre que légaliser l'immigration illégale et, selon sa définition, déclare que chaque pays du monde doit participer à la migration ".

Il a souligné que le peuple hongrois a le droit de dire clairement qu'il ne veut pas vivre dans un pays d'immigration et qu'il ne considère pas la migration comme un droit humain fondamental.

Selon M. Szijjártó, les efforts de la Commission européenne sont dangereux, car si le Pacte mondial sur les migrations est rendu obligatoire, les migrants devraient par exemple bénéficier des mêmes services que les personnes qui vivent légalement sur le territoire d'un pays et y paient des impôts.

"Et cela inspirerait davantage les processus migratoires, ce qui, à son tour, augmenterait la menace du terrorisme", a-t-il ajouté.

 

Source : Voiceofeurope.com

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Gouvernement hongrois : « Les Européens ont le droit d'être informés du plan secret de l'UE visant à rendre obligatoire le Pacte des Nations unies sur les migrations »