5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Chretiens 19 03 2019

La semaine dernière, lorsqu'un fou dérangé a abattu des dizaines de musulmans dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande, c'est soudain devenu le plus grand événement médiatique du monde, et à juste titre. Il s'agissait d'un événement majeur et il fallait en rendre compte.  Mais les massacres de chrétiens ne devraient-ils pas faire l'objet de la même couverture médiatique ?  Malheureusement, nous savons tous que cela n'arrive pas.  Chaque fois qu'il y a un massacre massif de chrétiens, il est généralement totalement ignoré par les médias grand public aux États-Unis, et il ne faut pas être un génie pour comprendre pourquoi cela se produit. Ceux qui contrôlent les grands médias considèrent les chrétiens comme l'un des principaux obstacles au "progrès" dans ce pays, de sorte que toute histoire qui mettrait les chrétiens sous un jour positif ou sympathique ne correspond à aucun des récits qu'ils font valoir.
 
En raison du manque de couverture médiatique, la grande majorité des Américains ne savent pas que "4136 chrétiens ont été tués pour des raisons religieuses" l'année dernière.

Ce nombre se décompose en une moyenne de 11 par jour.

Au Nigeria, plus de 120 chrétiens ont été abattus ou tués à coups de machette au cours des trois dernières semaines, mais Breitbart a été le seul grand média à en parler....

Comme Breitbart News l'a rapporté parmi les principaux médias, les djihadistes Funali ont tué plus de 120 chrétiens au cours des trois dernières semaines dans le centre du Nigeria, utilisant des machettes et des coups de feu pour tuer des hommes, des femmes et des enfants, brûler plus de 140 maisons, détruire des biens et semer la terreur.

Le New York Times n'a pas publié cet article en première page ; en fait, il ne l'a pas couvert du tout. Apparemment, lors de l'évaluation de "toutes les nouvelles dignes d'être publiées", le massacre des chrétiens africains n'a pas été à la hauteur. Il en va de même pour le Washington Post, le Chicago Tribune, le Detroit Free Press, le LA Times et tous les autres grands journaux des États-Unis.

Et bien sûr, Breitbart n'est pas exactement un média "grand public".

Alors pourquoi personne d'autre ne veut en parler ?

Et ce n'est pas la première fois que ça arrive.  En juin dernier, douze villages chrétiens entiers du centre du Nigeria ont été complètement anéantis....

En quelques jours seulement, une douzaine de villages de l'État nigérian du Plateau ont été anéantis. Les communautés touchées entourent la ville de Jos, connue comme l'épicentre du christianisme dans la Middle Belt, au nord du Nigeria.

Jusqu'à 200 chrétiens ont été tués, cependant, certains résidents craignent que le nombre de morts ne soit encore plus élevé, car il reste encore plus de corps à récupérer, tandis que d'autres ont été brûlés au-delà de toute reconnaissance. Dimanche, 75 des victimes ont été enterrées dans une fosse commune.

Je parie que la plupart d'entre vous n'en avaient pas entendu parler jusqu'à maintenant.

A l'autre bout du monde, 20 innocents ont été massacrés lorsque des radicaux musulmans ont bombardé une cathédrale catholique romaine en janvier....

Le 27 janvier, des extrémistes musulmans ont bombardé une cathédrale catholique romaine sur l'île philippine de Jolo, faisant une vingtaine de morts et des dizaines de blessés.

Encore une fois, il s'agit d'un autre massacre de masse qui a été presque entièrement ignoré par les médias grand public.

Les préjugés anti-chrétiens des médias grand public sont-ils si forts qu'ils ne peuvent même pas se résoudre à nous rapporter les faits de base ?

Les gens méritent de savoir ce qui se passe. Les persécutions chrétiennes augmentent dans presque tous les pays de la planète, et cette énorme crise en cours devrait faire la une de nos journaux en permanence.

Mais au lieu de cela, nous n'entendons jamais aucune de ces histoires à moins de chercher d'autres sources d'information.

En Chine, la persécution des chrétiens a atteint un crescendo effrayant. Récemment, des fonctionnaires sont allés de maison en maison et ont remplacé des photos de Jésus-Christ "par des photos du dictateur Mao Zedong et/ou de l'actuel président autoritaire chinois, Xi Jinping"...

Le Parti communiste chinois (PCC) continue de harceler et de persécuter les chrétiens et, au cours des derniers mois, il a pris l'initiative d'enlever les photos de Jésus-Christ de l'intérieur des maisons et de les remplacer par des photos du dictateur Mao Zedong et/ou de l'actuel président autoritaire chinois, Xi Jinping.

En outre, les responsables communistes ont supprimé les symboles et les phrases chrétiennes à l'extérieur des maisons et les ont remplacés par des phrases faisant l'éloge du matérialisme socialiste.

Mais ils ne s'arrêtent pas là. Les bibles sont brûlées et toutes les églises qui ne "coopèrent" pas avec les autorités chinoises sont soit fermées, soit détruites. Plus tôt en 2019, l'une des plus grandes méga-églises du pays a été littéralement mise en pièces à la dynamite.....

Les autorités chinoises ont fait sauter une méga-église chrétienne bien connue plus tôt cette année, exacerbant les tensions de longue date entre les groupes religieux et le Parti communiste.

Des témoins et des militants d'outre-mer ont déclaré que la police armée populaire paramilitaire avait utilisé de la dynamite et des excavateurs pour détruire l'église Golden Lampstand, qui compte plus de 50.000 fidèles, dans la ville de Linfen dans la province du Shanxi.

Nous parlons d'un mal qui se situe à un niveau difficile à comprendre.

Alors pourquoi les médias grand public ne parlent-ils pas de tout cela ?

Des choses semblables se produisent également à l'autre bout du monde. En Erythrée, des chrétiens sont emprisonnés dans des "petits conteneurs maritimes dans une chaleur accablante"....

Depuis 1993, le président Afwerki a supervisé un régime autoritaire brutal qui repose sur des violations massives des droits humains. Au cours de la période couverte par la Liste de surveillance mondiale de 2019, les forces de sécurité gouvernementales ont mené de nombreuses descentes de porte en porte et emprisonné des centaines de chrétiens dans des conditions inhumaines, y compris dans de petits conteneurs maritimes par une chaleur torride.

Et en Corée du Nord, les chrétiens sont "pendus sur une croix au-dessus d'un feu, écrasés sous un rouleau compresseur, écrasés sur des ponts, piétinés sous les pieds"...

Selon l'organisation caritative Aid to the Church in Need, au moins 200.000 chrétiens ont disparu en Corée du Nord depuis 1953, dont beaucoup ont été exécutés sommairement. Quant au traitement spécifique des personnes persécutées, le rapport de la Commission d'enquête de l'ONU de 2014 a révélé que le régime nord-coréen s'est rendu coupable de "crimes contre l'humanité".

Selon Christian Solidarity Worldwide, les incidents violents contre les chrétiens comprennent le fait d'être "pendu sur une croix au-dessus d'un feu, écrasé sous un rouleau compresseur, écrasé sur des ponts et piétiné sous les pieds".

Si vous deviez remplacer "Chrétiens" par un autre groupe favori dans l'un des exemples que je viens de partager, vous auriez instantanément des nouvelles en première page partout sur la planète.

Les médias grand public ne sont certainement pas "indépendants", et ils ne s'occupent pas de vous.

Ils ont leur propre agenda, et tout ce qui ne correspond pas à cet agenda ne peut pas faire partie de "l'actualité".

Jusqu'à présent, en 2019, il y a eu 453 attaques terroristes islamiques au cours desquelles 1956 personnes ont été assassinées. Mais vous n'entendrez jamais ces chiffres dans les médias grand public.

Au lieu de cela, quand les médias grand public parlent des chrétiens qui croient en la Bible, c'est presque toujours une histoire d'attaque. Comme un récent article de Breitbart l'a fait remarquer à juste titre, avoir "un parti pris anti-chrétien" est devenu "le dernier préjugé acceptable"...

Combien de kilomètres peut-on gagner en assassinant des chrétiens musulmans, alors que les chrétiens d'Amérique sont souvent considérés comme un obstacle au "progrès" souhaité par les libéraux ? La gauche considère les chrétiens aux États-Unis comme une partie du problème et cherche à miner leur crédibilité et leur influence à chaque tournant plutôt que de les encourager.

Les préjugés anti-chrétiens ont été qualifiés à juste titre de " dernier préjugé acceptable ", un préjugé que peu de gens se donnent la peine de condamner.

Il est temps d'arrêter définitivement l'information grand public.

Ils ont cessé de rapporter "les nouvelles" depuis longtemps, et maintenant il s'agit de promouvoir un récit de gauche après l'autre.

Aujourd'hui, la confiance dans les médias n'a jamais été aussi faible et il est facile de comprendre pourquoi tant d'Américains en ont absolument marre qu'on leur mente dans les grandes entreprises médiatiques.

 

Source : Endoftheamericandream.com

 

Informations complémentaires :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Pourquoi les médias grand public ignorent-ils délibérément les massacres de chrétiens qui se produisent partout dans le monde ?