1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Encore un bel exemple de la fourberie des États-Unis, enfin quand on connaît la genèse de ce pays, tout devient plus clair..... Mais ça peut de gens veulent l'admettre, car ça a trop d'implications sur notre système actuel.... Et comme les gens ne connaissent que cela, ils ont peur..... Et cela prends le pas sur la nécessité de changer de paradigme et de modèle économique, enfin bientôt nous n'aurons plus le choix.... Hélas je reste assez pessimiste sur le résultat si les gens ne s'impliquent pas et si ce sont des politiques qui prennent les décisions.... Même s’il reste l'UPR.... Et c'est bien tout ce qu'il nous reste comme espoir à moyen terme de retrouver le contrôle de notre pays et de ses politiques économiques et sociales. (entre autres...)

Amitiés,

f.

Irak 13 01 2020

13 janvier 2020

Par Jason Ditz

La semaine dernière, le parlement irakien a voté l'expulsion des troupes américaines du pays. Les États-Unis prétendent ne pas en avoir entendu parler. Le Premier ministre irakien Adel Abdul Mahdi s'est entretenu avec le Secrétaire d'État Mike Pompeo, et le Département d'État tente d'esquiver tout commentaire spécifique. Les responsables américains insistent, de toute façon, sur le fait qu'ils n'ont pas l'intention de partir.

La vérité est encore plus moche que ça. Non seulement l'administration Trump refuse une décision irakienne parfaitement légale de révoquer la permission de garder des troupes dans leur pays, mais elle a aussi menacé d'une série de sanctions qui paralyseraient l'économie irakienne pratiquement du jour au lendemain.

L'Irak a pris la décision peu judicieuse, au début de l'occupation américaine, d'ouvrir un compte bancaire à la Réserve fédérale de New York pour le ministère du Pétrole afin de gérer tout l'argent des ventes internationales de pétrole. Un compte bancaire pour le monde entier, mais seulement si les Etats-Unis en ont envie.

Ce compte contient la quasi-totalité des revenus du commerce pétrolier, et c'est une partie substantielle de l'ensemble des revenus du gouvernement irakien. Les États-Unis menacent maintenant de bloquer l'accès des Irakiens à ce compte, et avec lui pratiquement tout leur trésor, s'ils expulsent les troupes américaines.

Les États-Unis ont gelé ce compte très brièvement en 2015 et cela a causé des dommages importants à l'économie irakienne, provoquant une panique. Ce gel est une menace d'un type plus permanent, et ne ferait qu'entraîner la faillite de l'Irak du jour au lendemain.

Les responsables des banques irakiennes ont exprimé des doutes quant à la volonté des Etats-Unis de procéder à un tel gel, faisant remarquer que cela provoquerait une rupture permanente des relations américano-irakiennes. Le président Trump semble cependant considérer la somme totale des intérêts américains en Irak comme un endroit où garder l'armée, et semble plus que disposé à faire n'importe quoi pour faire de l'Irak un exemple de ne pas avoir laissé les États-Unis rester.

 

Par Jason Ditz / Republié avec permission / ANTIWAR.COM / Signaler une coquille

Source : Activistpost

Informations complémentaires :

 
 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Les États-Unis menacent de bloquer l'Irak d'un compte bancaire clé s'ils expulsent des troupes (Activistpost)