1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Signe de détente en Iran, cela mérite d'être souligné, face à l'armada de navire US et Israéliens qu'ils ont en face d'eux... Regardez bien la carte pour bien se rappeler les enjeux géostratégiques...


Agrandir le plan

TEHERAN (AP) — Le verdict de mort par lapidation d'une Iranienne adultère de 43 ans, qui a déclenché un tollé international, est suspendu "pour le moment", a fait savoir un responsable judiciaire iranien.

La condamnation de Sakineh Mohammadi Ashtiani à la mort par lapidation a suscité une vive condamnation internationale, après l'annonce par son avocat que l'application du châtiment était imminente. Jeudi soir, l'ambassade d'Iran à Londres avait fait savoir dans la presse britannique que la lapidation n'aurait pas lieu.

Dimanche, Malek Ajdar Sharifi, un responsable judiciaire de la province où a été condamnée Sakineh Mohammadi Ashtiani a affirmé à l'agence de presse officielle iranienne que la condamnation "ne sera pas appliquée pour le moment". Il a ajouté qu'elle serait toutefois appliquée si la Justice iranienne en décidait ainsi, malgré la "propagande" de l'Occident.

Si la lapidation était fréquente dans les années ayant suivi la révolution islamique de 1979, la dernière connue remonte à 2008.

Selon Human Rights Watch, l'une des organisations mobilisées sur le cas de Mme Ashtiani, la jeune femme a dans un premier temps été condamnée en mai 2006 pour "relation illicite" avec deux hommes après la mort de son époux, à 99 coups de fouet, sentence qui a déjà été exécutée. Mais elle a ensuite été également condamnée pour adultère, bien que s'étant rétractée, affirmant que sa première confession avait été faite sous la contrainte. AP


Source :
Le Nouvel Obs

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Iran : la condamnation à mort par lapidation d'une femme adultère suspendue "pour le moment"