1 1 1 1 1 Rating 5.00 (6 Votes)

On continue de couvrir l'actualité de cette possible pandémie mondiale, et comme vous allez le lire les choses se confirment sur les doutes que nous avions relayés. Même pour les déportations dans des camps d’isolement, France info à parlé aujourd’hui de camps de 2000 personnes. Alors coïncidence étonnante, depuis 24h ma femme souffre de vertiges en se levant (j'ai eu le même souci lorsque j'étais anémié), notre médecin traitant est en vacance, alors on a appelé SOS médecins (18 Cts/mn), ligne occupée ou qui raccroche au bout de 5min, et au final on nous dit que tout est complet et qu'il faut rappeler à 16h, et lorsque le service ré-ouvre à 16h la ligne est encore occupée pendant 30 minutes, et quand vous arrivez à joindre quelqu'un on vous répond « désolé il n’y a plus de place »... Il faut voir votre médecin traitant ou aller aux urgences... Je n'ai aucun doute que ma femme n'a pas de Coronavirus, mais c'est pour vous dire le degré de préparation de notre pays in vivo au 17.02.2020. Et les hôpitaux, on n'en parle même pas (à chaque fois ça se passe bien mais c'est mini 12h d'attente), mais si ça ne s'améliore pas demain on devra aller aux urgences.

Update 24.03.2020 :

Cnov19 Chine 17 02 2020

17 février 2020

Par Aaron Kesel

Le président chinois Xi Jinping a appelé à un contrôle plus strict des discussions en ligne et à un renforcement de la police pour assurer une "énergie positive" et une stabilité sociale selon les médias d’État, a rapporté Bloomberg. Cette demande est mise en avant car des scientifiques chinois du sud de Pékin ont déclaré que l'origine du virus était le laboratoire de virologie de Wuhan, longtemps soupçonné, ou un autre laboratoire du Centre de contrôle des maladies de Wuhan.

Le gouvernement doit "renforcer la gestion et le contrôle des médias en ligne", et "sévir contre ceux qui saisissent l'occasion de créer des rumeurs" sur Internet, a déclaré Xi.

"Il est nécessaire d'augmenter l'utilisation des forces de police et de renforcer l'utilisation visible de la police", a déclaré M. Xi, appelant à une répression des comportements qui "perturbent l'ordre social", y compris l'accumulation de fournitures médicales. Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'une interdiction de quitter le pays pour plus de 400 millions de personnes et, dans certains cas, leur propre maison. L'appel de Xi à la police d'Internet fait suite à la publication par un professeur chinois, Xu Zhangrun, d'une rare critique publique du président Xi Jinping sur la crise des coronavirus en Chine. L'homme a ensuite été placé en résidence surveillée après son article, selon le Guardian.

D'autres scientifiques chinois du sud de Pékin ont récemment publié une étude choc de l'Université de technologie du sud de la Chine, parrainée par Pékin, qui affirme que le Centre de contrôle des maladies de Wuhan (WHCDC) pourrait avoir engendré la contagion dans la province de Hubei.

"Botao Xiao et Lei Xiao affirment que les origines possibles du coronavirus 2019-nCoV (COVID-19), précédemment nommé, proviennent soit de l'Institut de virologie de Wuhan, soit du WHCDC qui détenait des animaux malades en laboratoire, dont 605 chauves-souris.

Le document mentionne également que les chauves-souris - qui sont liées au coronavirus - ont attaqué un chercheur une fois et que "le sang d'une chauve-souris était sur sa peau", ce qui a conduit le chercheur à se mettre en quarantaine après l'incident pendant 2 semaines.

Le rapport ajoute que "les séquences du génome des patients étaient identiques à 96% ou 89% au coronavirus Bat CoV ZC45 trouvé à l'origine dans Rhinolophus affinis (chauve-souris en fer à cheval intermédiaire)".

"Le WHCDC était également adjacent à l'hôpital de l'Union où le premier groupe de médecins a été infecté pendant cette épidémie", indique le rapport.

"Il est plausible que le virus se soit répandu et que certains d'entre eux aient contaminé les premiers patients de cette épidémie, bien que des preuves solides soient nécessaires pour des études futures", ont écrit les chercheurs.

Les scientifiques affirment en outre qu'outre le WHCDC, le rapport suggère que l'Institut de virologie de Wuhan pourrait également avoir laissé fuir le virus, comme l'a déjà signalé l'Activist Post. "Ce laboratoire a signalé que les chauves-souris en fer à cheval chinoises étaient des réservoirs naturels du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) qui a causé la pandémie de 2002-2003", selon le rapport. A noter que le document parle du laboratoire du WHCDC et non de l'Institut de virologie de Wuhan.

Le Washington Times a rapporté que Wuhan est le site de deux laboratoires biologiques chinois selon Dany Shoham, un ancien officier de renseignement militaire israélien qui a étudié la guerre biologique chinoise. Le rapport, publié avant les affirmations des scientifiques de Pékin, suggère que le virus a été libéré accidentellement ou délibérément. Si c'est vrai, cela expliquerait comment le coronavirus a évolué si vite pour passer des animaux aux humains.

Lorsque le Washington Times a demandé à M. Shoham si le nouveau coronavirus pouvait avoir fui, M. Shoham a répondu

    En principe, l'infiltration du virus vers l'extérieur peut se faire soit sous la forme d'une fuite, soit sous la forme d'une infection inaperçue à l'intérieur d'une personne qui sortait normalement de l'installation concernée. Cela aurait pu être le cas avec l'Institut de virologie de Wuhan, mais jusqu'à présent, il n'existe aucune preuve ou indication d'un tel incident.

De plus, le laboratoire travaillait officiellement avec différentes souches de coronavirus, ainsi qu'avec d'autres maladies mortelles comme le virus Ebola, à partir de 2018. Ce laboratoire est situé à seulement 30 km du marché de Huanan où le premier cas de coronavirus est supposé avoir été transmis.

C'est important car un vol de coronavirus a été envoyé au laboratoire de virologie de Wuhan et le laboratoire lui-même a publié une offre d'emploi qui parlait de "l'utilisation de chauves-souris pour rechercher le mécanisme moléculaire qui permet aux coronavirus associés à Ebola et au SRAS de rester en sommeil pendant longtemps sans causer de maladies".

Un auteur sur BuzzFeed a obtenu la suspension de Zerohedge sur Twitter pour avoir mentionné l'offre d'emploi et créé un lien vers des informations publiques sur le responsable du laboratoire. De plus, ce même auteur a ensuite attaqué tous ceux qui croient que le virus est biologique, le qualifiant de "canular", y compris Francis Boyle, l'homme qui a rédigé la loi sur l'anti-terrorisme biologique de 1989. Cet écrivain a également noté que les vidéos de personnes s'effondrant en Chine, et d'autres vidéos étaient fausses, sans la moindre preuve.

Boyle a réalisé une interview avec Geopolitics and Empire, ainsi qu'avec Spiro Skouras, collaborateur de l'Activist Post. Dans les interviews, Boyle a déclaré que l'épidémie de coronavirus à Wuhan provenait probablement du laboratoire BSL-4 de la ville.

Boyle a déclaré dans l'interview qu'il pense que le virus est potentiellement mortel et une arme de guerre biologique offensive ou une arme de guerre biologique à double usage génétiquement modifiée. Boyle a également évoqué un fait que ce journaliste a déjà mentionné, à savoir que des agents de guerre biologique chinois travaillant au laboratoire canadien de Winnipeg ont été impliqués dans la contrebande de coronavirus vers le laboratoire de Wuhan en juillet de l'année dernière.

La revue médicale Lancet a récemment publié une étude qui a révélé que beaucoup des premiers cas du nouveau coronavirus, y compris le patient zéro, n'avaient aucun lien avec le marché humide, ce qui a conduit beaucoup de gens comme Boyle à spéculer avec des preuves à l'appui que le virus pourrait avoir été un accident biologique. L'étude du Lancet corrobore l'étude publiée par l'Université de technologie de Chine du Sud. D'autres détectives du New England Journal of Medicine et des National Institutes of Health continuent d'enquêter sur l'ADN.

En 2015, National Med a publié un article avertissant qu'un "groupe de coronavirus de chauve-souris circulant, semblable à celui du SRAS, constitue une menace pour l'émergence humaine".

Avant l'ouverture du laboratoire, les scientifiques du monde entier s'inquiétaient des dangers potentiels. Un article a même été publié dans la revue scientifique Nature en 2017, détaillant les plans du laboratoire et partageant les avis d'experts sur la façon dont un dangereux microbe pourrait s'échapper de l'installation. En fait, le virus du SRAS s'est échappé à plusieurs reprises des installations de confinement de haut niveau de Pékin.

Il est intéressant de noter qu'en 2004, la Chine a puni cinq hauts fonctionnaires du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC) pour l'épidémie de SRAS. L'enquête a révélé que la libération du virus était due à la négligence de deux employés du CDC qui ont été infectés et qu'elle n'était pas délibérée, rapporte China Daily.

Au moment de la publication de ce rapport, le coronavirus a largement dépassé celui du SRAS avec officiellement plus de 71 900 cas confirmés et un total de 1 775 morts, selon la carte de Johns Hopkins.

Cependant, beaucoup expriment leur scepticisme quant au fait que la Chine dise la vérité sur les personnes infectées et mortes, y compris la Maison Blanche et des scientifiques comme le professeur Neil Ferguson, comme l'a rapporté le Guardian.

La Chine est également accusée de mentir au public sur les chiffres des personnes infectées par de nombreuses sources comme le Wall Street Journal, et même les médias chinois qui ont été censurés pour avoir propagé cette pensée. La Chine a récemment censuré un média appelé Caijing, qui est l'un des plus réputés du pays. Dans l'article, les auteurs affirment que la Chine a considérablement sous-déclaré à la fois les cas et les décès, en particulier chez les personnes âgées. (archives) (traduction)

Le Wall Street Journal a également publié un rapport selon lequel les médecins chinois affirment que les cas de coronavirus sont des pneumonies ou d'autres maladies pour cacher le décompte officiel. Yahoo News rapporte également que les fonctionnaires de Wuhan incinèrent les victimes de coronavirus décédées avant qu'elles ne puissent être ajoutées au bilan officiel.

Pendant ce temps, de supposées fuites en provenance de Chine, comme celles de l'application Tencent, un enregistrement de salon funéraire, et de prétendus médecins chinois ont suggéré que les chiffres sont beaucoup plus élevés, comme l'a rapporté l'Activist Post. D'autant plus que les médecins allemands ont maintenant déterminé que le virus a la capacité de se coller sur des surfaces et des objets pendant au moins 9 jours. La Chine a également annoncé que le virus est aéroporté avec un taux d'incubation potentiel rare de 24 jours. Cependant, certaines estimations sont beaucoup plus élevées, le Global Times ayant rapporté qu'une femme infectée à Wuhan n'a commencé à présenter des symptômes que 42 jours plus tard.

Selon le CDC, les meilleures mesures préventives consistent à se laver les mains et à éviter les lieux publics où une personne pourrait être malade.

Les symptômes du coronavirus comprennent la fièvre, la toux, l'essoufflement et les difficultés respiratoires. Cependant, selon les médias d'État chinois, certains ne présentent aucun de ces symptômes et souffrent plutôt de nausées, de diarrhée, de fatigue, de mauvaise concentration, de maux de tête, de battements de cœur irréguliers, de douleurs thoraciques, d'inflammation de la cornée et de douleurs musculaires dans les membres, le dos et la taille. Selon le CDC, les meilleures mesures préventives consistent à se laver les mains et à éviter les lieux publics où une personne peut être malade.


Image : Spiro Skouras

**By [@An0nkn0wledge](https://steemit.com/@an0nkn0wledge)**

Aaron Kesel écrit pour l'Activist Post. Soutenez-nous sur Patreon. Suivez-nous sur Minds, Steemit, SoMee, BitChute, Facebook et Twitter.

Abonnez-vous à Activist Post pour des nouvelles de vérité, de paix et de liberté. Devenez un parrain de l'Activist Post pour aussi peu que 1 $ par mois à Patreon. Suivez-nous sur SoMee, Flote, Minds, Twitter et Steemit.

Fournissez, protégez et profitez de ce qui s'en vient ! Obtenez un numéro gratuit de Counter Markets dès aujourd'hui.

Livre électronique gratuit Comment survivre à l'apocalypse de l'automatisation du travail
Livre électronique gratuit "Comment débuter avec Bitcoin" : Guide du débutant rapide et facile

 

Source : Activistpost.com

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :

 

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Le président Chinois Xi Jinping promet d'autres mesures de répression, car les scientifiques disent que le coronavirus pourrait provenir des laboratoires de Wuhan (Activistpost)