1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)
Listen Fr Fr

Pour ceux qui nous lisent depuis longtemps, je vous rappelle le flou scientifique avoué ou voulu ? Qui entoure la question...

Tumeur Gsm

Un tribunal italien a créé un précédent en reconnaissant un lien entre l'usage intensif d'un téléphone cellulaire et l'apparition d'une tumeur au cerveau.

En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué que les radiofréquences émises par les téléphones cellulaires sont « peut-être cancérigènes pour l'homme ».

Santé Canada ne fait pas un tel lien.

À lire sur le même sujet : Le portable est « peut-être cancérigène », selon l'OMS (1er juin 2011)

En fait, la majorité des recherches n'a pas réussi à prouver une corrélation entre cancer et portable, selon Mary Mc Bride, de l'Agence du cancer de la Colombie-Britannique.

L'histoire d'un chef d'entreprise italien relance aujourd'hui la question.

Innocenzo Marcolini a développé une tumeur, non cancéreuse, du côté droit du cerveau après avoir utilisé son téléphone 5 à 6 heures par jour pendant 12 ans.

Un tribunal italien a statué qu'il y avait un lien entre cette tumeur et l'usage du téléphone.

À titre de chercheuse sur les effets des ondes électromagnétiques sur le corps humain, la professeure Magda Havas, de l'Université Trent en Ontario, n'est pas surprise. « On commence à reconnaître qu'on ne peut pas placer un émetteur d'ondes sur notre cerveau sans s'attendre à ce que cela ait des effets. »

Le Canada compte 26 millions de téléphones cellulaires.

D'après un reportage de Benoît Ferradini

 

Source : Radio-canada.ca

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : La récente reprise d'activité solaire aurait-elle une incidence sur le champ électromagnétique terrestre au point de provoquer la mort sélective d’animaux ?

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Un tribunal italien fait un lien entre le cellulaire et la tumeur au cerveau d'un utilisateur