5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Bingo, bon maintenant il va falloir « assumer », enfin je pense surtout pour vous… Parce que François Hollande, lui, il s'en fiche un peu, il ne prend pas le métro... Et même si on l’a échapper belle, car heureusement les fêtes sont passées ... il ne faut pas se réjouir trop vite, car cette guerre risque d'être longue... Voire très longue... Pas vraiment comme en Libye... Ce qui (comme aux États-Unis) va être du pain béni pour justifier les 195 programmes de surveillance de la population de l'Union européene... Mais la question qui me reste sur les lèvres, c'est concernant nos militaires, combien de temps vont-ils aller se faire trouer la peau sans être payés en retour... ? That is the question...

Jihad 14 01 2013
L'engagement de la France a provoqué la colère des musulmans extrémistes. Crédit Reuters

"La France a attaqué l'islam. Nous allons frapper le cœur de la France". Les djihadistes au nord du Mali n'ont pas accepté l'engagement français aux côtés des troupes maliennes et le font savoir. Abou Dardar, l'un des responsables du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) dans le nord du Mali, a ainsi menacé d'une attaque notre pays.

Le ministre de l'Intérieur a affirmé que la situation au Mali "peut inciter des individus ou groupes à commettre des attentats, aussi bien en France qu'à l'étranger", dans une interview publiée lundi par le Parisien. Le ministre de l'intérieur est revenu sur le plan Vigipirate, au niveau rouge depuis 2005, qui a été renforcé samedi soir. Les patrouilles ont été renforcées dans les transports et les lieux publics, les contrôles et fouilles accrus à l'entrée des bâtiments publics et dans les aéroports notamment.

Les terroristes avaient déjà mis en garde la France de possibles attaques et menacer de mort les otages au Sahel si elle se joignait aux combats au Mali. Pourtant, vendredi matin, François Hollande a répondu positivement à la demande d'aide envoyée par le président malien. Le président français a annoncé qu'une réunion ministérielle exceptionnelle se tiendrait ce lundi afin de faire le point sur la situation au Mali. La rencontre devait débuter à 10 heures, avant la réception du président malien mercredi.

Parallèlement, le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir ce lundi après-midi. Cette rencontre est organisée à l'initiative de la France, qui souhaite informer ses partenaires sur la situation au Mali et son intervention militaire. 

 

Source : Atlantico.fr

Informations complémentaires :

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Djihadistes au Mali : « Nous allons frapper le cœur de la France »