1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Eh bien, ce n’est pas trop tôt.., Je vous rappelle qu’initialement les banquiers avaient refusé d’appliquer les directives de Bâle III.

Ces dernières servent à sécuriser le système financier, notamment en augmentant les fonds propres des banques, et ainsi augmenter leur « solvabilité », particulièrement en cas de crise…

(Ces mêmes banques, que vous vous êtes engagés à renflouer via la BCE, si elles faisaient faillites..).

C'est donc une bonne nouvelle !

Accessoirement, les bonus indécents des banquiers seront aussi limités (enfin, au moins auront un plafond je pense).

Cependant, il ne faut pas oublier l'état actuel du système bancaire, et le fait que ces mesures ne s'appliqueront au plus tôt qu'en 2014...

Tirez-en les conclusions que vous voulez...

Bank Bale 3 28 02 2013

BRUXELLES - Le nouveau cadre réglementaire pour le secteur bancaire, dit Bâle III, entrera en vigueur début 2014 en Europe, si un accord politique est trouvé sur ce dossier, a indiqué jeudi l'eurodéputé Othmar Karas (PPE, droite).

Après l'accord de principe trouvé cette nuit entre le Parlement et la présidence irlandaise de l'UE, il y a un accord politique à trouver entre les Etats membres. Si tel est le cas, il y aura une session plénière en avril de façon à ce que ce paquet (de mesures) entre en vigueur le 1er janvier 2014, a affirmé l'eurodéputé autrichien lors d'une conférence de presse.

Les règles de Bâle III devaient initialement entrer en vigueur progressivement à partir du 1er janvier 2013 en Europe mais du retard a été pris en raison de l'incapacité des Européens à trouver un accord en 2012.

Leurs divergences portaient notamment sur les bonus des banquiers, sujet imposé par le Parlement au cours des négociations.

Un accord de principe a été trouvé dans la nuit de mercredi à jeudi entre le Parlement européen et la présidence irlandaise de l'UE sur la mise en œuvre de Bâle III. Pour la première fois dans l'histoire de la régulation des marchés financiers en Europe, nous allons limiter les bonus des banquiers, a indiqué M. Karas.

Au cours de ces négociations, nous avons dû mettre en balance des intérêts différents : le désir de limiter les rémunérations des banquiers tout en conservant un secteur bancaire européen concurrentiel, la nécessité de fournir un ensemble de règles uniques, mais suffisamment souples à travers l'Europe, a estimé le ministre irlandais des Finances Michael Noonan, dont le pays assure la présidence de l'UE jusqu'à fin juin.

Cet accord de principe a été trouvé après dix mois de négociations et devrait être discuté mardi prochain lors de la réunion des ministres des Finances de l'Union européenne.

Le nouveau cadre réglementaire, dit Bâle III, élaboré à marche forcée après la crise financière, vise principalement à renforcer les fonds propres des banques, de même que leurs réserves de liquidité pour limiter les risques de défaillance.

Cette refonte des règles bancaires de l'UE fera en sorte que les banques disposent à l'avenir d'un capital suffisant, tant en termes de qualité et de quantité, pour résister aux chocs. Cela permettra d'assurer que les contribuables à travers l'Europe sont protégés à l'avenir, a souligné M. Noonan.

Depuis l'annonce début novembre par les Etats-Unis de leur décision de ne pas appliquer les règles de Bâle III à la date prévue, plusieurs dirigeants bancaires européens avaient appelé à retarder leur entrée en vigueur en Europe.

 

Source : Romandie.com avec AFP

Informations complémentaires :

BGP 28 02 2013

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Banque/UE : les règles de Bâle III en vigueur au mieux début 2014