1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Carte Belgique 3

A la veille de prendre la présidence de l’Union européenne, la Belgique est confrontée à un grave conflit entre Flamands et francophones. Notre journal est allé à la rencontre de ces communautés .

Déjà secouée par la grecque, l’Europe est désormais empêtrée dans les querelles belges. Alors que Bruxelles doit prendre la présidence de l’Union au 1e r juillet, les affrontements entre Wallons et Flamands risquent de rejaillir sur la Communauté européenne. Car, il est acquis que les Belges n’auront pas de Premier ministre à cette date.

Dernier épisode, hier, alors que le roi Albert II poursuivait ses auditions pour sortir de la , le Premier ministre démissionnaire, Yves Leterme, renvoyait dos à dos les partis flamands (les libéraux et les chrétiens-démocrates) et les francophones, toujours sourds à la négociation.

Tenté par un repli communautaire

Au coeur du conflit belge, trois lettres : BHV, pour Bruxelles-Hal-Vilvorde, et une vieille histoire de découpage d’une circonscription judiciaire et administrative à cheval entre la Wallonie et la Flandre. Si les communautés francophone et flamande s’empoignent depuis des années sur le sujet, c’est l’absence d’accord sur ce sujet qui a provoqué la semaine dernière la démission du d’Yves Leterme.
Le compromis entre les communautés sur lequel s’est construite la Belgique moderne semble donc avoir vécu. Agacés par une minorité francophone souvent méprisante, les Flamands se rebiffent désormais. Hier, ces derniers ont ainsi demandé la suppression des « privilèges » accordés à la communauté francophone qui vit dans la région de Bruxelles. Tout un symbole.
« Le Parisien »-« Aujourd’hui en France » s’est rendu au coeur de l’une de ces villes de Flandre où les francophones sont majoritaires pour mesurer l’impact des conflits sur la vie quotidienne des Belges. Si la majorité des habitants ne demande qu’à vivre en paix, certains sont tentés par un repli communautaire. A l’heure où le pays enregistre un taux de chômage record et où les extrémismes se font menaçants, la crise belge est une épine gênante dans le pied de l’Europe

Articles sur le même sujet

Source : Le Parisien

Informations complémentaires :

France-Info (Audio) : Belgique : la guerre des langues
Libération : En Belgique, ce sera bloc contre bloc
Le Point.fr : Droits des francophones : projet flamand reporté dans le calme

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow La guerre des Belges empoisonne l’Europe