1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Chambre Lord

par Keith Weir

LONDRES (Reuters) - Le Parti conservateur est arrivé en tête des législatives de jeudi en Grande-Bretagne sans toutefois atteindre la majorité absolue à la chambre des Communes, selon les projections réalisées pour les télévisions britanniques.

Actualisées vers 22h15 GMT, elles créditent les Tories de David Cameron de 305 sièges. Le Parti travailliste de Gordon Brown en obtiendrait 255 et les libéraux-démocrates de Nick Clegg 61, soit deux de moins que dans le parlement sortant, ce qui serait une surprise. La majorité absolue se situe à 326 sièges.

L'enquête menée dans 130 bureaux de vote auprès de 20.000 électeurs prédit donc un "hung parliament", un parlement bloqué, ce qui serait sans précédent depuis 1974, une perspective qui inquiète les marchés financiers en pleine crise économique.

Dans ce contexte, Gordon Brown, en sa qualité de Premier ministre sortant, aura la priorité pour tenter de former la nouvelle équipe, mais les observateurs parient sur un gouvernement conservateur minoritaire dirigé par David Cameron."Cameron va obtenir la mise en oeuvre de son programme, faire la preuve de ses compétences et convoquer de nouvelles élections cet automne ou au printemps", prédit Mark Wickham-Jones, professeur de sciences politiques à l'université de Bristol.

Le Labour, au pouvoir depuis treize ans, n'a toutefois pas l'intention de céder sans résistance.


"Les règles sont qu'en cas de 'hung parliament', la priorité ne revient pas au parti ayant le plus de sièges, mais au gouvernement en place", a souligné Peter Mandelson, ministre des Entreprises.

HOMME CLÉ

Le vainqueur du scrutin héritera d'un déficit public record, supérieur à 11% du Produit intérieur brut, et devra satisfaire, un an après le scandale des notes de frais des députés, aux appels à réformer le système politique et électoral.

Le scrutin majoritaire à un tour et le découpage des circonscriptions dans un pays longtemps patrie du bipartisme posent aujourd'hui un problème majeur de représentation parlementaire.

La perspective d'un "hung parliament" reste une source d'inquiétude, notamment pour les marchés financiers qui redoutent une instabilité politique.

Les dernières enquêtes d'opinion donnaient les conservateurs en tête avec une avance oscillant entre six et neuf points sur le Labour.

Il semble que les Tories n'aient pas réussi à convaincre les électeurs de se rallier à leur programme visant à résorber l'important déficit budgétaire qui pourrait atteindre 163 milliards de livres sterling en 2010.

L'émergence des libéraux démocrates est venue brouiller encore un peu plus la donne, leur chef de file Nick Clegg se montrant très à son avantage lors des trois débats télévisés qui ont jalonné la campagne. Il pourrait être l'homme clé pour former une majorité.

Les derniers sondages avaient montré une certaine remontée du Premier ministre, qui avait succédé sans élections à Tony Blair en 2007.


Jean-Philippe Lefief pour le service français sur Reuters


Informations complémentaires:


Le NouvelObs: Grande-Bretagne : les conservateurs en tête, mais sans majorité absolue
France-Info (Audio): Royaume-Uni : victoire sans majorité absolue des conservateurs
Europ1: La fin de la "Cleggmania"
 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Les conservateurs britanniques donnés en tête mais sans majorité