5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Eh bien voilà qui devrait tranquilliser les marchés financiers ! Enfin, de toute manière je vous rassure, ils montent tout seuls ! LOL, enfin comme il y avait quand même un léger doute, le voilà dissipé pour l’instant.

Je ne peux m’empêcher vous rappeler que ces 85 milliards par mois vont directement à Wall Street, qui le fait fructifier et donne des dividendes. L’Américain moyen, lui, ne voit rien passer (à part les 30% d’Américains qui ont des produits financiers). Mais sinon, cela n’a aucun effet sur l’économie réelle, (dans le sens où l'argent ne circule pas), et cela ne finance donc pas les entreprises classiques, l’emploi ou la consommation, il n'y a donc presque pas de croissance malgré la planche à billets...

Là où ça devient drôle, c'est que le dollar n'est plus indexé sur l'or donc, de facto, la valeur intrinsèque de chaque dollar est diluée à chaque Quantitative Easing.

Et avec la dette globale qu'ils ont déjà, et la perspective que, a priori, en plus ils n'ont plus d'or en stock (pour moi), la valeur d'un dollar est pas loin du zéro, si ce n'est pire.

Alors que le dollar est toujours échangé internationalement comme de l'Or ! Et que toutes les devises sont adossées dessus (vous comprendrez du reste l'avantage d'un marché transtlantique dans ce cas de figure).

Donc, grosso modo, on est face à une économie (qui a beaucoup d'allure) comme un beau château de cartes, mais sans aucune véritable assise, ce qui fait que dès que l'on va secouer un peu la carte de la base, le dollar, tout le château va s'écrouler...

Et au rythme où ça va, tout ce qu'il faut, c'est que les gens comprennent enfin l'arnaque... (ça fait quand même 42 ans qu'on la subit).

D'ailleurs, Ben Bernanke annonce la poursuite du QE certes (mais comme le dit souvent Delamarche a-t-il seulement le choix ?).

Et ce n'est pas pour autant que certains gros acteurs se sentent rassurés.... Et on les comprend...

C'est pour ça qu'une bonne grosse guerre aiderait à oublier tout ça... : (((

La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé mercredi qu’elle maintenait son soutien exceptionnel à la reprise économique, ainsi que son taux directeur proche de zéro, selon le communiqué du Comité de politique monétaire (FOMC).

La Fed va continuer d’acheter chaque mois pour 85 milliards de dollars de bons du Trésor et de titres hypothécaires, jugeant qu’un resserrement actuel des conditions financières « s’il continuait, pourrait ralentir le rythme de la reprise de l’économie et du marché du travail ».

Cette décision, à laquelle s’est une nouvelle fois opposée au sein du Comité la présidente de l’antenne locale de Kansas City, Esther George, a surpris les analystes qui s’attendaient à une modeste réduction des injections de liquidités.

Le FOMC note dans son communiqué que l’économie a progressé à un rythme « modéré », au lieu de « modeste » comme le décrivait le précédent communiqué de fin juillet.

Mais la Fed s’inquiète du fait que « les taux sur les prêts immobiliers ont encore augmenté » et que « la politique budgétaire freine l’économie ».

La Banque centrale a aussi annoncé mercredi avoir abaissé sa prévision de croissance pour 2013 et 2014 tout en améliorant légèrement ses prévisions de chômage.

Le produit intérieur brut du pays (PIB) devrait progresser de 2,0% à 2,3% en 2013, soit 0,3 point de moins que prévu en juin, et de 2,9% à 3,1% en 2014 (-0,1 à -0,4 point par rapport à juin), selon les prévisions du comité de politique monétaire (FMOC).

 

Source : Actuwiki.fr

Ben Bernanke 19 09 2013

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow États-Unis : la Fed maintient son soutien exceptionnel à l’économie