1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Si l'on écoute nos médias serviles, il n’y a qu’en France qu’il ne se passe rien. Hors, le 30 octobre à 12h30, il y a le rassemblement unitaire interprofessionnel de CGT, FO, Solidaires, FSU devant le Sénat.

Du reste, si j'ai bien compris, il y a cette taxe à 15,5% sur les épargnes (sauf PEL et CEL apparemment) pour soi-disant renflouer la sécurité sociale (qui encore, à tous les coups, ne verra rien passer), dont on apprend ce matin que :

Le taux à 15,5% doit en effet s'appliquer aux rachats ou clôtures de plans ou contrats intervenant après le 26 septembre dernier, date de l'annonce de la mesure.

Le ministère du Budget justifie cette disposition contestée par la volonté « d'éviter toute déstabilisation des produits d'épargne », en clair un mouvement de retraits massifs

Source : Les Echos

Mais... bah oui, il y a un mais, il ne faudrait pas que cela éclipse les 10% de taxe sur les comptes d'épargnes positifs, préconisés par le FMI pour solidifier la dette nationale... (vidéo informations complémentaires).

Pour moi ce n'est pas la même chose... Bonne chance pour expliquer cela aux Français(es)...

Sans compter la menace latente sur les comptes bancaires tout court... à la sauce chypriote... (stoppée pour l'instant par Angela Merkel).

Alors (si vous le pouvez) : on vous l'a déjà dit maintes fois ! N'attendez pas... go GOLD ! (+75% depuis 2009)

(La vache, si je touchais 1€ à chaque fois que je vous rappelle les fondamentaux...) ; )))))

Austerite Portugal 27 10 2013
Manifestation contre l'austérité au Portugal, un des pays les plus affectés par la politique d'austérité
prônée par les bailleurs de fonds internationaux. | AFP/PATRICIA DE MELO MOREIRA

Des milliers de manifestants ont protesté ce samedi au Portugal contre la politique d'austérité, qui impose toujours plus de sacrifices à la population.

Des milliers de Portugais ont battu le pavé ce samedi 26 octobre pour dire non à la politique d'austérité de leur gouvernement. Ils étaient près de 20.000 à Lisbonne et environ 5.000 à Porto, selon les organisateurs.

"Gouvernement à la rue", "l'euro coule le pays, référendum tout de suite", "non à la troïka, non à la faim", pouvait-on lire sur les banderoles. La mobilisation était en nette baisse par rapport aux manifestations monstres organisées le 15 septembre 2012 et le 2 mars dernier par le même mouvement, indépendant des partis politiques et des syndicats et intitulé "Que la troïka aille se faire voir".

Grève des fonctionnaires

Pour atteindre les objectifs fixés par ses bailleurs de fonds, le gouvernement de centre droit a présenté un projet de budget marqué par des coupes sévères dans les salaires et les retraites des fonctionnaires.

En réaction, des dizaines de milliers de manifestants s'étaient déjà rassemblés le week-end dernier à Lisbonne et à Porto, à l'appel de la CGTP, la principale confédération syndicale du pays. La contestation se poursuivra dans les semaines à venir avec une nouvelle manifestation de la CGTP prévue pour vendredi 1er novembre, jour du vote en première lecture de la loi de Finances.

Le malaise a gagné aussi les forces de l'ordre, dont les syndicats ont lancé un appel à manifester le 21 novembre.

 

Source : Rtl.fr

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Des dizaines de milliers d'Italiens et de Portugais défilent contre l'austérité
Crashdebug.fr : Dette : Destination liquidation Italie

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Des milliers de manifestants anti-austérité défilent au Portugal