1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Bon, je suis désolé, pas beaucoup de mises à jour aujourd’hui, car j’étais occupé dans l’arrière-boutique. Eh oui, tout ce que vous ne voyez pas… Du reste, en 3 ans, ce petit site web aura été pour moi très enrichissant intellectuellement, car il n’est simple qu’en apparence, je vous assure que derrière c’est une vraie usine à gaz… ; )

Alors, je n’ose même pas imaginer des trucs comme Amazon ou Microsoft, bref… On apprend à toute âge ; )

Pour information, j’ai mis à jour l’habillage du site en 2.5.5. Aussi, si ce n’est pas trop vous demander, j’aimerai que vous testiez les votes sur les articles pour voir si une certaine erreur à la noix, n’est pas toujours présente (en vous remerciant).

Pour les billets, je pars au plus urgent, et donc je vous passe les informations d’Ultraman (derrière ce pseudonyme amusant ce cache un Japonais qui semble bien connaître le dossier).

Ces billets sont traduits par Hélios du BBB, qui elle aussi pare au plus urgent.

Bon, je ne ferai pas de commentaire, mais en tout cas (même si c’est lentement) les choses avancent, et pour l’instant ça se passe bien…

Alors, je pense que vous pouvez remercier certains Japonais anonymes, qui comme je l’ai dit, n’en sortiront certainement pas indemnes… Rappelez-vous Tchernobyl… (vidéo informations complémentaires) : (

Amitiés & bonne soirée.

F.

Merci

Centrale de Fukushima : autre jour, autre fuite (de 225 tonnes, peut-être)

 
Les énormes réservoirs de stockage rivetés ensemble à la hâte à la mi-2011 pour contenir l'eau fortement contaminée après absorption du césium et traitement par osmose inverse continuent d'être un casse-tête pour TEPCO, bien que ce ne soit pas une aussi grosse fuite qu'en août cette année quand 300 tonnes de cette eau auraient fui d'un de ces réservoirs dans le sol environnant.

Les fuites découvertes les 21 et 22 décembre n'étaient pas de l'eau de recyclage mais de l'eau de pluie accumulée dans le barrage en béton et acier qui entoure la protection de béton sur laquelle reposent les réservoirs.

Comment 225 tonnes d'eau de pluie contaminée avec 440 Bq/l de strontium ont-elles fui ? De fissures dans le barrage et la protection en béton. En regardant les photos de TEPCO, je pense pouvoir presque dire quelle est la marque de mastic du magasin voisin qui ne fonctionne pas comme promis.

 Eh bien, disons juste que l'ingénuité de TEPCO pendant l'urgence d'avril 2011 à utiliser des sels de bain, de la sciure, des journaux déchiquetés et des couches pour bébé pour suivre à la trace et stopper l'eau extrêmement radioactive (avec plus d'1 sievert/h de radiations) se poursuit aujourd'hui.
La limite légale de densité pour le strontium dans l'eau de décharge est de 50 Bq/l, et la norme interne de TEPCO est de 10 Bq/l.

D'après les photos de TEPCO du 22 décembre 2013 :

Fuite :

131222 01

Et solution (notez les barrières à 2 niveaux installées cette année pour empêcher une inondation) :

131222 02

D'autres solutions avec du mastic étanche (photos du 24 décembre) :

Mastic le long de la fissure :

131224 02

Et sacs de sable :

131224 01

Et la peinture étanche :

131224 05

Un article de l'Asahi dit que le strontium provient probablement de la surface en béton. TEPCO dit que le césium était en dessous du niveau de détection.

En tout cas, je suis plus optimiste en ce moment pour la centrale comparé à, disons, la première semaine de l'accident en mars 2011 quand les bâtiments de réacteurs ont explosé les uns après les autres, alors qu'il n'y avait plus de courant à la centrale (qui n'est pas revenu avant le 4 avril 2011) ni dans les salles de contrôle central et qu'on ne pouvait imaginer ce qu'il se passait.

Piscine du réacteur 4 : 132/1533 le 24 décembre 2013

TEPCO a ouvert une nouvelle page qui résume les opérations d'enlèvement des assemblages de combustible de la piscine du réacteur 4.

Selon TEPCO, 132 assemblages sur 1533 ont été enlevés et emportés dans la piscine commune.

R4FuelRemoval12 24 2013

Le décompte est mis à jour une fois par semaine (le lundi).

Depuis le démarrage de l'enlèvement le 18 novembre, l'intérêt des gens pour ce travail, qui a été hyper-médiatisé par les experts, particulièrement américains, comme étant à la base une "catastrophe qui entraînerait la fin du monde" si cela tournait mal, est considérablement retombé jusqu'à presque disparaître. Je ne vois aucun article dans les médias japonais, même pas de tweets des japonais qui s'attendaient avec effroi à la fin du monde avec l'enlèvement par TEPCO des assemblages de combustible du "branlant" réacteur 4.

Je pense qu'ils sont passés à autre chose...

 

Source : Bistrobarblog.blogspot.fr

Traduction : ~ Hélios ~

Information complémentaire :

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Nouvelles fuites et décompte enlèvement assemblages du réacteur 4