1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Vous avez encore plus d’infos sur la fuite dans le dernier billet d’Ultraman, traduit lui aussi par Hélios. Pour le reste, je suis désolé, mais pour ceux qui suivent la chose, ça vient corroborer tout ce qu’on avait, hélas, redouté dès 2011. Le malheur là-dedans, au delà de l’incompétence de TEPCO qui nous expose TOUS, c’est que le gouvernement semble impuissant à faire quoi que ce soit, et que les habitants de la zone à 20km de Fukushima sont autorisé à revenir dans leurs maisons

Update 26.02.2016 :

Publiée le 23 févr. 2014

TEPCO se comporte comme s'il était la victime du plus grave accident industriel de tous les temps, plutôt que son auteur. Arnie Gundersen de Fairewinds Energy Education analyse dans cette vidéo la nouvelle fuite de l'unité 3 de Fukushima Daiichi et parle de la négligence de TEPCO de ne pas faire preuve de la rigueur nécessaire dans l'analyse des fuites.

Cela démontre une fois encore que, 3 ans après, ni TEPCO ni le gouvernement japonais n'ont pas la maîtrise de la situation sur le site de Fukushima Daiichi, et ne savent pas exactement ce qui se passe sur place.

Depuis, les records tombent, à Sochi comme à Fukushima, et ce n'est pas la dernière fuite de 100 m3 d'eau extrêmement radioactive dans un réservoir de stockage, qui a débordé suite à une erreur de manipulations de vannes, et la négligence d'une alarme ayant retenti pour avertir de ce prochain débordement mais jugée défectueuse, qui vont démentir ces affirmations.

 

Source : Bistrobarblog

Traduction ~ Hélios ~

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Agenda 21

Arnie Gundersen 26 02 2014

 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Arnie Gundersen : analyse des fuites radioactives à Fukushima