5 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (3 Votes)

Ah ! Finalement, ils sont bien arrivés les blindés ! Berlin avait en partie raison, simplement ils ne sont pas venus de Russie mais d'Ukraine !.... ; )

Les Américains appliquent aveuglément leur plan d'infiltration des pays de l'Est, dont le but ultime est la Russie et Moscou (vidéo informations complémentaires).

Et ça, Vladimir Poutine le sait certainement aussi, n'oubliez pas qu'il travaillait avant au KGB....

Par rapport à la tournure que vont prendre les événements, gardez à l'esprit ce détail de la prophétie du voyant Sud-Africain Nicolaas Van Rensburg :

6. L’assassinat d’un dirigeant communiste en dehors d’un grand bâtiment.

Car même si les autres événements cités au préalable ne se sont pas tous encore réalisés, je pense que cela pourrait quand même constituer un sérieux signal ... et vu ce qui est annoncé après. En plus ce n'est pas le seul à pointer ce détail.

C'est pour cela que ça me revient à l'esprit, et on ne sait pas combien de temps cette crise ukrainienne va durer. En peu de temps (moins d'un an) les étapes préalables peuvent se réaliser.

D'où la nécessité de prendre les devants et de démasquer le petit jeu malsain de Washington, et les mettre face à leurs responsabilités.

Update 17.04.2014 @ 19h45 : En direct - A Genève, les Russes annoncent un accord

Mais pour toutes les raisons que je vous ai citées préalablement, je pense qu'il faut rester attentif... Les Américains sont têtus, et on est peut-être juste en amont des événements.

Bien à vous,

L'Amourfou.

Chars 17 04 2014

Alors que L'OTAN a décidé d'envoyer encore plus de navires de guerre vers l'Ukraine, la région d'Odessa s'est autoproclamée république autonome (une de plus) et 6 véhicules blindés ukrainiens font défection (l'un d'entre eux arborant un drapeau russe) en voyant que les pseudos terroristes sont en fait des civils. De son côté, l'AFP continue ses mensonges en titrant "Des blindés avec des hommes en armes arborant le drapeau russe ont été repérés à Kramatorsk, semant le trouble sur l'implication russe dans l'insurrection."  Ce premier jour de guerre civile aura fait 11 morts et certains militaires ont refusé d'intervenir.

De son côté, l'analyste financier Lawrence Freeman de la revue "Executive Intelligence Review" indique que l'occident s'est engagé à aller en guerre à la fois pour freiner et masquer sa propre faillite économique totale mais aussi pour empêcher que la Russie et la Chine n'en profitent pour prendre la place des Etats-Unis dans l'hégémonie du Nouvel Ordre Mondial à venir (ce qui ne manquera pas d'arriver car notre économie est une bombe à retardement). Les sanctions contre la Russie ne feront que sceller le sort de notre économie. Pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait, peut-être devrions-nous suivre les conseils du chef des armées Suisse qui a déclaré récemment qu'il dispose de réserves de guerre au vu de la situation de sécurité instable.
 
Fawkes

Le directeur de la CIA a été envoyé à Kiev pour lancer une suppression militaire des séparatistes russes des régions sud et Est de l’Ukraine, d’anciens territoires russes pour la plupart, qui furent stupidement rattachés à l’Ukraine au temps des soviétiques.
 
Le plan de Washington de se saisir de l’Ukraine a négligé le fait que les Russes et les parties parlant russe de l’Ukraine n’allaient pas être d’accord avec leur insertion dans l’UE et l’OTAN tout en se soumettant à la persécution des personnes parlant le russe. Washington a perdu la Crimée de laquelle il voulait expulser la Russie de sa base navale sur la Mer Noire. Au lieu d’admettre que le plan pour saisir l’Ukraine a foiré, Washington est incapable d’admettre une erreur et donc pousse la crise vers des niveaux plus dangereux.
 
Si l’Ukraine se dissout en sécession avec les anciens territoires russes retournant à la Russie, Washington sera confronté à la honte que le coup d’état qu’il a fomenté à Kiev n’a fait que restaurer les anciennes provinces russes à la Russie. Pour éviter cet embarrassement, Washington pousse la crise vers la guerre.
 
Le directeur de la CIA a instruit le gouvernement que Washington a choisi pour Kiev de demander à l’ONU de l’aide pour repousser les “terroristes” qui, avec une soi-disante aide russe, attaquent l’Ukraine. Dans le vocabulaire de Washington, l’auto-détermination est un signe de l’interférence russe. Comme l’ONU est une organisation essentiellement financée par Washington, Washington aura ce qu’il veut.
 
Le gouvernement russe a déjà clarifié il y a quelques semaines que l’utilisation de violence contre les manifestants en Ukraine méridionale et orientale obligerait le gouvernemet russe à envoyer l’armée pour protéger les ressortissants russes, tout comme la Russie l’avait fait en Ossétie du Sud lorsque Washington avait ordonné à sa marionnette géorgienne d’attaquer les troupes gardiennes de la paix et les résidents russes de la région.
 
Washington sait que le gouvernement russe ne peut pas rester les bras croisés tandis qu’un état marionnette de Washington attaque des Russes et pourtant, Washington pousse la crise actuelle vers la guerre.
 
Le danger pour la Russie est que le gouvernement russe va s’en remettre à la diplomatie, aux organisations internationales, à la coopération internationale et au bon sens et l’intérêt des politiciens allemands et des politiciens des autres états européens marionnettes de Washington.
 
Pour la Russie, ceci pourra bien être une erreur fatale. Il n’y a absolument aucune bonne volonté émanant de Washington mais que le mensonge. Le délai des Russes donne à Washington le temps de masser des forces aux frontières avec la Russie et sur la Mer Noire et de diaboliser la Russie avec sa propagande, fouettant la population américaine dans un état de folie guerrière. Ceci est déjà en train de se passer.
 
Kerry a bien fait comprendre à Lavrov que Washington n’écoute aucunement la Russie. Comme Washington paie bien, ses marionnettes européennes n’écoutent pas la Russie non plus. L’argent est bien plus important pour les politiciens européens que la survie de l’humanité.
 
A mon avis, Washington ne veut en rien que la crise ukrainienne ne se résolve de manière diplomatique et raisonnable. En fait, il serait probablement mieux pour la Russie de bouger immédiatement et d’occuper les territoires russes d’Ukraine et de les réabsorber dans la Russie, de là où ils viennent en première instance. Ceci devrait être fait avant que les Etats-Unis et ses marionnettes de l’OTAN se soient préparés à la guerre. Il est bien plus difficile pour Washington de commencer une guerre lorsque les objectifs de la guerre ont déjà été perdus. La Russie sera diabolisée par une propagande sans relâche qu’elle ré-absorbe ou non les territoires traditionnels. Si la Russie permet à ces territoires d’être supprimés par Washington, le prestige et l’autorité du gouvernement russe s’effondrera, c’est peut-être du reste ce sur quoi compte Washington.
 
Si le gouvernement de Poutine reste les bras croisés tandis que l’Ukraine russe est supprimée, le prestige de Poutine va chuter et Washington finira le gouvernement russe en mettant en action ses centaines d’ONG qu’il finance en Russie, et que le gouvernememt russe a si stupidement toléré sur son sol. La Russie est minée par la 5e colonne de Washington.
 
A mon avis, les gouvernements russe et chinois ont commis de tragiques erreurs stratégiques en demeurant au sein du système de paiement international fondé sur le dollar. Les pays du BRICS et tout autre nation ayant un tant soit peu de cervelle devraient instantanément déserter le système dollar, qui est le mécanisme même de l’impérialisme américain. Les pays du BRICS devraient immédiatement créer leur propre système de paiement séparé et leur propre système de communications/internet.
 
La Russie et la Chine ont fait ces erreurs stratégiques, parce que venant des échecs communistes et de la répression, elles ont assumé de manière naïve que Washington était pur, complètement dévoué à sa propagande d’auto-description de chevalier blanc de la loi, de la justice, de la compassion et des droits de l’Homme.
 
En fait, Washington, le pays “exceptionnel”, “indispensable”, n’est motivé que par sa domination hégémonique du monde. La Russie, la Chine et l’Iran se trouvent directement sur le chemin de Washington en route vers l’hégémonie et sont donc destinées à être attaqués.
 
L’attaque sur la Russie se précise.
 
 
Traduction ~ Resistance71 ~
 
Informations complémentaires :
 

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Washington conduit le monde à la guerre...