1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Ça fait quand même quelque chose comme 3 ou 4 ans qu'Olivier Delamarche le dit (informations complémentaires). Mais comme ici l'argumentation est détaillée avec des chiffres, j'ai trouvé que c'était bien de le traduire pour référence ultérieure. Merci à ... pour cette petit bombe en puissance...

Jobless

Et il y a plus de fraude dans le travail.

Paul Craig Roberts

Washington ne peut pas cesser de mentir. Ne soyez pas convaincu par le dernier rapport sur le chômage de jeudi qui dit que c’est de votre faute si vous n’avez pas d’emploi, ces 288.000 emplois et ce taux de chômage de 6.1% sont plus une fiction que la réalité.

Dans son analyse des données sur la main-d’œuvre du bureau des statistiques sur le travail de juin, John Williams (www.ShadowStats.com) a écrit que les 288.000 emplois de juin et le taux de chômage 6,1% « sont retirés de loin d'une expérience comparatrice et de la réalité fondamentale ». Des masses salariales ont été exagérées massivement par des « réglages cachés dans les ajustements saisonniers » et le modèle de la Naissance / Mort a ajouté les emplois fantômes habituels.

Williams rapporte que « les facteurs saisonniers sont changés chaque mois en tant qu'élément du procédé concomitant de réglage saisonnier, ce qui est équivalent à une fraude », car les changements des facteurs saisonniers peuvent gonfler le nombre d’emploi. Alors que le nombre principal est toujours sur une nouvelle base, le rapport  antérieur n'est pas révisé afin d'être conforme.

Les taux de chômage mensuels ne sont pas comparables, ainsi on ne sait pas si le taux officiel  U.3 (le taux principale que la presse financière rapporte) est allé vers le haut ou le bas. D'ailleurs, le taux ne compte pas les travailleurs découragés qui, incapables de trouver un travail, cessent de chercher. Pour être compté parmi les chômeurs U.3, la personne doit avoir activement recherché un travail pendant les quatre semaines avant l'étude. Le taux U.3 diminue automatiquement, car les gens qui ne trouvent pas de travail arrêtent d’essayer d’en trouver, et de ce fait cessent d'être comptés comme chômeurs.

Il y a une deuxième mesure officielle sur le chômage qui comprend les personnes qui se sont découragées depuis moins d'une année. Ce taux, connu sous le nom d'U.6, est rarement rapporté et est le double du taux de 6,1%.

Depuis 1994 il n'y a eu aucune mesure officielle qui inclus les personnes découragées qui n'ont pas recherché un travail depuis plus d'une année. En incluant tous les travailleurs découragés cela donne  un taux de chômage qui s'élève actuellement à 23,1%, presque quatre fois le taux indiqué dans les communiqués de presse financiers.

Ce que vous pouvez retenir de ceci, c’est que c’est l'opposé de ce que les médias prostitués voudraient vous faire croire. Le taux de chômage mesuré diminue simplement parce qu'un grand nombre de chômeurs deviennent des travailleurs découragés, et cessent de rechercher un travail, et ils cessent donc d'être comptés dans les mesures U.3 et U.6 du taux de chômage.

Le rapport  emploi / population de 63% d’avant la régression de 2008, qui est tombé en déclin à 59% aujourd'hui, reflète l'évolution des travailleurs découragés. En effet, le ratio n'a pas récupéré son niveau précédent pendant la reprise alléguée, une indication que la reprise est une illusion créée par la mesure minimisée de l'inflation, qui est employée pour dégonfler l'évolution nominale du PIB.

Une autre indication qu'il n'y a eu aucune reprise est que l'index de Sentier Research du vrai revenu domestique médian a continué à diminuer pendant deux ans après la reprise alléguée qui devait avoir commencé en juin 2009. Il y a eu une légère reprise dans le vrai revenu domestique médian depuis juin 2011, mais les revenus restent loin en dessous du niveau de pré-récession.

Le modèle de la Naissance / Mort ajoute une moyenne de 62.000 emplois chaque mois, aux rapports chiffrés de l’emploi de la masse salariale. Cette poussée arbitraire du nombre d’emplois de la masse salariale, est en plus due au fait que le bureau des statistiques de l’emploi sous-entend l'hypothèse que les pertes d’emplois non rapportées, dues à des entreprise en faillite, sont égales aux nouveaux emplois non rapportés des nouvelles créations d’entreprises. Une hypothèse qui ne correspond pas très bien à une économie tombant en récession et étant incapable de récupérer.

John Williams conclut que dans le rapport BLS actuel : « L'exagération moyenne globale des  changements d'emplois dépasse facilement les 200.000 emplois par mois. »

En d'autres termes, l'économie n'a pas gagné 288.000 nouveaux emplois le mois dernier. Mais  supposons que l'économie ai gagné 288.000 emploi et examinons où ces prétendu emplois sont censés être.

Des 288.000 nouveaux emplois allégués, 16.000, ou 5,5 % vont à la fabrication, qui n'est pas très prometteuse pour les techniciens et les ouvriers. La croissance des emplois dans la production de marchandises a presque disparue de l'économie des USA. Comme expliqué ci-dessous, pour changer ce problème le gouvernement va changer des définitions, afin de gonfler artificiellement les emplois manufacturiers.

En juin les services privés représentaient 82 % des nouveaux emplois supposés. Les emplois se trouvent principalement dans des services intérieurs non commercialisables qui payent peu, et ne peuvent pas être exportés pour aider à clôturer le grand déficit commercial des États-Unis.

La vente en gros et le commerce de détail représentent 55.300 emploi. Pensez-vous que les ventes soient si fortes, quand les détaillants ferment des magasins et quand des centres commerciaux entiers ferment ?

L'assurance (très probablement la paperasse de l'Obamacare) a contribué à 8.500 emplois.

Il y a tellement peu de gens qui peuvent acheter des maisons, que « la location et le crédit-bail d'immeubles » ont contribué à 8.500 emplois.

Les services professionnels et d’entreprises ont contribué à 67.000 emplois, mais 57% de ces emplois étaient dans des services d’embauches, des services d'aide temporaire, et des services pour le bâtiment et le logement.

Le vieux classique, l’éducation et les services de santé, qui ont représenté 33.700 emplois consistant principalement en des emplois de services ambulatoires de soins et de santé, et des emplois liés à l’aide sociale, dont trois quarts sont dans des services de soins de jour pour enfant.

L'autre vieux classique, les serveuses et barmans, qui ont donné 32.800 emplois, et les divertissements, le jeu, et la récréation nous ont donné 3.500 emplois.

L'administration locale, principalement l’éducation, compte pour 22.000 emplois.

Ainsi, où sont les emplois  pour les diplômés d'université ? Ils sont pratiquement inexistants. Pensez à tous les MBA, mais juin a vu la création de seulement 2.300 emplois lié au management des compagnies et des entreprises.

Pensez à la lutte pour entrer dans une école juridique ou une Faculté de Médecine. Il n'y a aucun profit de travail. Juin a eu 1.200 emplois dans des services légaux, qui comprennent des réceptionnistes et des para-juridiques. Où sont tous les emplois des diplômés d'école de droit ?

Les bureaux de médecins (principalement des gens qui complètent les écritures requises et se conforment à toutes les réglementations, se sont multipliés sous ObamaCare) ont embauché 4.000 personnes. Les centres de soins ambulatoires ont engagé 700 personnes. Les services de soin infirmier ont engagé 2.400 personnes. Ainsi où sont les emplois pour les diplômé des Faculté de Médecine ?

Hormis toutes les exagérations dans le nombre d’emplois dont ShadowStats.com nous a avisés, juste en prenant le taux d’emplois comme rapporté, quel type d’économies ces derniers indiquent-ils ? Une superpuissance dont les prétentions sont d'exercer l'hégémonie au-dessus du monde ou une économie dans lesquelles les opportunités disparaissent et les revenue tombent ?

Pensez-vous que ce tableau de l’emploi serait identique si le gouvernement à Washington s'inquiétait de vous au lieu des mégas riches ?

Quelques chiffres intéressants peuvent être calculés à partir du tableau A.9 dans le communiqué de presse de BLS. John Williams informe que le BLS est contradictoire dans les méthodes qu'il utilise pour tabuler les données dans le tableau A.9, et que les données sont également affligées par des problèmes de réglage saisonnier. Cependant, comme le taux de chômage et les emplois de la masse salariale sont rapportés indépendamment de leurs problèmes, nous pouvons également rapporter que le BLS constate qu'en juin 523.000 emplois à plein temps ont disparu et 800.000 emplois à temps partiels sont apparus.

Ici, peut-être, nous avons encore un autre inconvénient de la mal nommée « Loi abordable de soin » d’Obama. Les employeurs mettent fin à des emploi à plein temps et les remplacent par des emploi à temps partiel, afin de se maintenir en dessous des 50 personnes employées à plein temps qui rend des employeurs responsables des avantages accessoires tels que les soins de santé.

Les Américains éprouvent déjà des difficultés à joindre les deux bouts, en dépit  de la « reprise alléguée. » Si encore un autre demi-million d'Américains ont été forcés à des emplois à temps partiel avec la perte conséquente de soins de santé et d'autres indemnités, la consommation est encore comprimée, avec la conséquence, à moins qu’elle ne soit cachée par une supercherie statistique, d'un PIB négatif au 2e trimestre, et ainsi officiellement de la réapparition de la récession.

Qu’est-ce que le gouvernement fera si une récession ne peut pas être cachée ? Si les années précédentes d'impression d'argent et les déficits budgétaires keynésiens n'ont pas apporté la reprise, qu'est-ce qui apportera une reprise ? À quel degré vers le bas les niveaux de vie des USA tomberont-ils pour les 99 %, pour que les 1% puissent devenir encore plus mégas riches, tandis que Washington gaspille notre substance en diminution en exerçant son hégémonie au-dessus du monde ?

Juste comme Washington vous a menti à propos des armes de destruction massive de Saddam Hussein, de l'utilisation par Assad d’armes chimiques, de l'invasion russe en l'Ukraine, de Waco, et d'un certain nombre de false flag ou d’attaques inexistantes comme le Golfe de Tonkin, Washington vous ment au sujet de l’emploi et de la reprise économique. Ne croyez pas l’invention que vous êtes sans emploi parce que vous êtes paresseux et que vous préférez les aumônes du gouvernement que de travailler. Le gouvernement ne veut pas que vous sachiez que vous êtes sans emploi parce que les sociétés ont délocalisé les emplois à l’étranger, et parce que la politique économique ne sert que les mégas banques et le 1 %.

Juste comme le nombre d’emplois et le niveau d’inflation sont truqués, les marchés financiers sont aussi truqués, le régime corrompu d'Obama prévoit maintenant de falsifier les statistiques de l’industrie et du commerce des États-Unis, pour enterrer toute preuve de l'impact défavorable des délocalisations sur notre économie.

L’analyse de la politique du comité économique du gouvernement fédéral a soulevé une proposition pour redéfinir les faits comme des fantasmes, afin de cacher la contribution des délocalisations au déficit commercial des USA, et gonfler artificiellement le nombre d’emplois manufacturiers des États-Unis, et redéfinir les produits manufacturés à l’étranger comme des produits fabriqués aux États-Unis. Par exemple, les iPhones d'Apple fabriqués en Chine, et vendus en Europe, seraient rapportés comme une exportation de produits manufacturés des États-Unis. Lisez le rapport de Ben Beachy’s sur cette fraude statistique flagrante dans l’édition de CounterPuch du week end du 4 juillet : http://www.counterpunch.org/2014/07/04/we-didnt-offshore-manufacturing/

La Chine ne conviendra pas que la marque Apple signifie que les téléphones ne sont pas de production chinoise. Si le régime d'Obama réussit avec cette fraude, les iPhones seront comptés deux fois, une fois par la Chine, une fois par les États-Unis, et la double comptabilité exagèrera le PIB mondial.

Pendant des années j'ai mis en évidence la revendication absurde que les délocalisations sont simplement le fait du libre-échange, et j'ai dénoncé les études incompétentes comme celle de Michael Porter d’Harvard et de Matthew Slaughter de Dartmouth, qui ont prétendu montrer que les USA tiraient bénéfice de la délocalisation de son industrie. Mon livre édité en 2012 en Allemagne, et en 2013 aux USA, « L’Échec du laisser-faire capitaliste et la dissolution économique de l'Ouest », montre que les délocalisations ont démantelé les échelles de la mobilité ascendante qui ont fait des USA une société d'opportunité, et elles sont responsables du déclin de la croissance économique des États-Unis. Les pertes d’emplois et le déclin de la classe moyenne a contribué à l’avènement d’inégalités dans les revenus, la destruction de la base d’imposition pour des villes et les États, et à la perte de population des grands centres industriels de l'Amérique.

Pour la plupart, les économistes ont fermé les yeux. Les économistes servent les globalistes. Ils les payent bien.

La corruption dans l’Amérique actuelle est totale. Les psychologues et les anthropologues servent la guerre et la torture. Les économistes servent le mondialisme et l’hégémonie financière des États Unis. Les physiciens et les chimistes servent les industries de la guerre. Les physiciens et les geek informatique servent la NSA. Les médias servent le gouvernement et les sociétés. Les partis politiques servent les six puissants groupes d'intérêts privés qui dirigent le pays.

Personne ne sert la vérité et la liberté.

Je prévois que dans un délai de dix ans la vérité et la liberté seront des mots interdits exprimés seulement par « les extrémistes intérieurs », qui sont une menace, et qui devront être exterminés sans jugement en bonne et due forme de loi.

L'Amérique s’est éloignée de nous. Nous avons maintenant la tyrannie d’un état orwellien qui dirige, non pas par l'urne et le vote de la Constitution, mais par la force et la propagande.

 

Source(s) : Paulcraigroberts.org via Maître Confucius

Traduction : ~ folamour ~

Corrections : Chalouette

Si vous aimez nos tentatives de traduction et plus globalement notre petit blog, n’hésitez pas à voter pour lui sur http://info.pinterac.net/

Pour lui donner un peu plus de visibilité, (vote comptabilisé toutes les 24h donc à renouveler svp).

Merci d’avance, ; )

f.

 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Le dossier « Pegasus »

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow L’augmentation des emplois fantômes de l'économie virtuelle sont basés sur de la fraude statistique - Paul Craig Roberts