1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Missile

La tension a monté d'un cran mardi, au large de la Syrie, où la Russie affirme avoir détecté le lancement de deux missiles, qui s'est révélé être un exercice militaire mené par Israël, officiellement pour tester l'efficacité de son système de défense antimissile.

Les tirs ont été détectés à 10 h 16, heure de Moscou (6 h 16 GMT), par la station radar russe d'Armavir, près de la mer Noire, a précisé l'agence Interfax, et le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, en a aussitôt informé le président Vladimir Poutine.

Les engins sont tombés dans la mer, selon une source à Damas citée par l'agence de presse russe RIA.

Après avoir nié être impliqué dans un quelconque tir de missile en Méditerranée orientale, le ministère israélien de la Défense a révisé sa position et déclaré avoir lancé un missile radar de type Ankor dans le cadre d'un exercice impliquant son système de défense antimissile. Des médias israéliens ont affirmé pour leur part qu'il s'agissait d'un exercice conjoint impliquant Israël et la marine américaine.

Un porte-parole de la marine américaine a quant à lui déclaré que le missile israélien n'avait pas été lancé à partir d'un navire de la US Navy et que la marine américaine n'était pas impliquée.

La Russie irritée

Selon l'agence Interfax, les tirs de missiles détectés par les Russes provenaient du centre de la mer Méditerranée en direction des côtes orientales du bassin Méditerranéen.

Moscou estime par ailleurs que Washington ne fait qu'attiser les tensions en déployant des navires de guerre en Méditerranée orientale, en vue d'une opération militaire contre le régime syrien, accusé d'avoir eu recours aux armes chimiques contre les rebelles.

« La pression exercée par les États-Unis pose un problème particulier », a déclaré dans la matinée un responsable du ministère russe de la Défense, Oleg Dogaïev, rapporte l'agence Itar-Tass.

« L'envoi de bâtiments armés de missiles de croisière en direction des côtes syriennes a des répercussions négatives sur la situation dans toute la région », a-t-il ajouté.

Les Américains ont en Méditerranée orientale cinq contre-torpilleurs et un navire amphibie. Le porte-avions Nimitz et quatre autres navires sont entrés lundi en mer Rouge, selon la chaîne d'information ABC.

Mise en garde de l'Iran

Autre allié de la Syrie, les Gardiens de la révolution iraniens, une organisation paramilitaire iranienne - a mis en garde les États-Unis contre une attaque de la Syrie. L'organisation estime qu'il s'agirait d'une « erreur dangereuse ».

Le commandant intérimaire des Gardiens de la révolution, le général Hossein Salami, avance qu'une intervention contre le régime syrien contribuerait à propager « l'esprit du djihad » parmi les musulmans en plus d'encourager la haine de l'Occident.

Le général Salami a rappelé que la Syrie n'était « pas seule ». Damas peut également compter sur l'appui du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien.

 

Source : Radio-canada.ca

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr : Syrie – La France dévoile ses fausses preuves

 
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow Israël effectue un test de missiles en Méditerranée