(Temps de lecture: 4 - 8 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Les données, regardez aussi le nombre de décès, comme on le voit, c'est toujours trop de morts, mais bon je veux dire 8000 morts pour 2.000.000 d'habitants, ce n'est pas la grippe espagnole non plus.

Mais en voyant le cas d'Israël qui en est à sa 4e dose..., on peut réellement se poser des questions sur les bienfaits de la 'vaccination' de masse.

Et vous voyez c'est ce que disait Laurent Toubiana (je résume) 'on leur montre avec des moyens externes qu'ils se sont trompés, mais ils n'en tiennent pas compte et continuent dans leur délire...'

Il n'y a pas de pluralité au sein du Conseil Scientifique. Christian Velot

Amitiés,

f.

Israel Champion Du Monde

(Natural News) Israël est actuellement en tête du classement mondial des nouveaux cas quotidiens de coronavirus Wuhan (COVID-19) par habitant, malgré son statut de pays le plus fortement vacciné au monde.

Selon les dernières données, 74% de la population israélienne a reçu au moins une dose du vaccin COVID-19. Soixante-sept pour cent sont complètement vaccinés et 55 pour cent ont reçu au moins une dose de rappel.

Ce statut d'un des pays les mieux vaccinés et les plus stimulés au monde n'a pas empêché le pays de connaître des niveaux records d'infections par le COVID-19. Jeudi, le ministère israélien de la Santé a signalé 64.940 nouveaux cas de COVID-19, ce qui porte le nombre total d'infections dans le pays à 2.101.265.

Le nombre de cas actifs de COVID-19 est actuellement de 409.817. Le taux de tests positifs des tests COVID-19 a atteint un niveau record de 18,38%.

Le nombre de patients israéliens atteints de COVID-19 dans les hôpitaux est passé à 1680 jeudi. La plupart sont considérés comme des cas légers ou modérés, mais 593 sont considérés comme gravement malades. Parmi ceux qui présentent des cas graves, 112 sont sous respirateur.

Un expert de la santé conseillant le gouvernement israélien a averti que le pays ne pourrait pas continuer à avoir entre 0,6 et 0,7 pour cent de la population testée positive au COVID-19 chaque jour.

Eran Segal, de l'Institut Weizmann des sciences, dans le centre d'Israël, a noté qu'Israël a connu le plus grand nombre de nouveaux cas de COVID-19 par habitant au cours des sept derniers jours.

"Partout où nous pouvons faciliter la tâche du public, nous le ferons. Nous prenons l'omicron au sérieux, mais nous regardons aussi la situation dans son ensemble", a déclaré le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz.

Lors d'une interview, M. Segal a indiqué qu'il pensait que l'actuelle épidémie post-vaccinale prendrait bientôt fin. "Nous sommes très proches de l'apogée, ou même de l'apogée de la vague Omicron", a-t-il déclaré.

Dès qu'Israël atteindra le pic de la vague d'épidémie actuelle, M. Segal a déclaré que jusqu'à un Israélien sur dix sera positif au COVID-19 s'il se fait tester. Mais une fois ce pic passé, "il y aura un déclin relativement rapide" de ces chiffres.

Israël étend une nouvelle fois son programme de vaccination de masse

La seule réponse du gouvernement israélien à l'augmentation des cas semble être de donner à sa population davantage de vaccins expérimentaux, dangereux et inefficaces contre le COVID-19.

Le mois dernier, le gouvernement a approuvé l'administration d'une quatrième dose du vaccin COVID-19 aux personnes âgées de plus de 60 ans et aux travailleurs de la santé qui ont reçu des doses de rappel (voir aussi : C'EST JAMAIS FINI : Israël prépare les citoyens à recevoir la quatrième dose d'un vaccin COVID-19 qui a déjà échoué avec TROIS doses).

Les responsables avaient précédemment déclaré qu'ils attendraient davantage de données sur l'efficacité d'une quatrième dose avant d'en faire une politique publique. Mais le ministère israélien de la Santé a utilisé l'arrivée de la variante Omicron pour justifier d'agir plus tôt qu'il ne le prétendait initialement.

Plus récemment, le ministère de la Santé a annoncé jeudi qu'il allait proposer des injections de rappel du vaccin COVID-19 aux enfants âgés de cinq à onze ans qui risquent de contracter une maladie grave.

Ce groupe ne comprendrait qu'environ 1000 enfants. Ils ont également été le premier groupe d'âge à recevoir les premières vaccinations l'année dernière avant l'approbation générale des vaccins.

Les responsables des organismes de santé du pays ont reçu pour instruction de commencer à administrer à ces enfants une troisième dose de la version Pfizer du vaccin destiné aux enfants.

Le gouvernement israélien fournit davantage de vaccins aux enfants, même si les cas chez les jeunes ont doublé ces derniers jours.

Les derniers chiffres montrent que quelque 146.000 enfants d'âge scolaire sont actuellement en quarantaine en raison de l'infection, et que 142.000 autres sont isolés en raison d'un contact étroit avec un cas positif.

Regardez cette vidéo et écoutez les témoignages des victimes du mandat de vaccination COVID-19 d'Israël.

Cette vidéo est disponible sur la chaîne KLA.TV - English sur Brighteon.com.

Pour en savoir plus sur la réponse israélienne à la pandémie de COVID-19, lisez les derniers articles sur Pandemic.news.

 

Source : Dcclothesline.com

 

Informations complémentaires :