(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

Quand je vous dis qu'on vit des moments historiques, c'est passionnant, mais un brin ... stressant... Alors raid réussi ou Hara Kiri pour Shinzo Abe ?

Merci à Maître Confucius pour les éléments de cet article. ; )


Nicolas Doze : enrichir les retraités pour... par BFMBUSINESS

"J'ai décidé d'augmenter la taxe sur la consommation de 5% à 8% à partir du 1er avril 2014, de façon à maintenir la confiance dans notre pays et à léguer à la prochaine génération un système de protection sociale durable." Shinzo Abe ne transige pas. Le dirigeant conservateur a mis en place une politique de réforme nommée "Abenomics" il y a quelques mois, et entend bien la mener à bien. Jusqu'au bout.

Ainsi, lors d'une réunion avec les cadres de son Parti Libéral-Démocrate, il a donc annoncé l'augmentation de la taxe sur la consommation. Une décision votée en été 2012 par le Parlement et mise en place grâce à un net rebond de la croissance. Tout de suite après cette annonce, les milieux d'affaires ont indiqué qu'ils soutenaient la politique de Shinzo Abe. Durant cet entretien, le dirigeant a également dévoilé une série de réformes structurelles. L'objectif est de doper la croissance en restructurant le secteur agricole ou encore en négociant les accords de libre-échange avec les Etats-Unis et l'Europe.

Mais pour beaucoup de spécialistes économiques nippons dont Tomoaki Iwai, professeur de sciences politiques à l'Université Nihon de Tokyo interrogé par l'AFP, "le Japon est en pleine phase d'expérimentation et cette décision représente un test crucial pour les Abenomics". Shinzo Abe verra donc très rapidement si cette taxe est une bonne solution pour le Japon. Et s'il poursuit son sans-faute...

 

Source : Atlantico.fr via Maître Confucius

Informations complémentaires :

 
Zero Pearl Harbor