1 1 1 1 1 Rating 5.00 (4 Votes)

La toute nouvelle branche de l'armée américaine, la Space Force, a récemment créé une unité dédiée à la "guerre orbitale".

Space Force

10 novembre 2020

Par Justin MacLachlan

Ce n'est pas spécifiquement un chasseur TIE ou X-Wing de la série "Star Wars", mais The Drive a rapporté la semaine dernière que la Space Force récemment créée par Trump est maintenant en charge du vaisseau spatial expérimental X-37B. Un vaisseau qui appartenait auparavant à l'armée de l'air, ce qui devrait faire tourner bien des têtes.

L'unité est également connue de façon précaire sous le nom de Delta 9, selon le service. dixit de Military.com :

    Le commandement des opérations spatiales a été activé le mois dernier lors d'une cérémonie à la base aérienne de Peterson, dans le Colorado. Sous les commandements de terrain se trouvent des deltas et des escadrons, selon la hiérarchie de commandement de la Space Force.

Le détachement 1 de Delta 9 "supervise les opérations du véhicule d'essai orbital X-37B, un programme expérimental conçu pour démontrer les technologies d'une plate-forme d'essai spatiale fiable, réutilisable et sans pilote pour la force spatiale américaine", selon la fiche technique de l'unité.

X37b
X37B

Le Delta 9 se compose de trois escadrons en service actif basés sur la base aérienne de Schriever, dans le Colorado : le 1er escadron d'opérations spatiales, le 3e escadron d'opérations spatiales et le 750e escadron de soutien aux opérations, ainsi que le détachement 1. Les trois escadrons mènent "des opérations de protection et de défense depuis l'espace et fournissent des options de réponse pour dissuader et vaincre les menaces adverses dans l'espace", selon le tableau.

C'est dans ce groupe Delta que le X-37B sera utilisé, on ne sait pas exactement dans quel but. Mais, selon le document, il est indiqué que Delta 9 sera responsable de la "Guerre Orbitale". TMU a précédemment rapporté que le politologue Daniel Deudney de l'université Johns Hopkins avait prévenu que "l'espace pourrait finir sous le contrôle d'un empire totalitaire".

Des nations comme la Chine et la Russie commencent déjà à armer l'espace avec des armes énergétiques et des missiles antisatellites. C'est ce qu'a déclaré le Pentagone l'année dernière dans un rapport de CNBC.

Les États-Unis sont également impliqués dans l'arsenalisation de l'espace et un commandant de l'armée de l'air américaine a même déjà proclamé que des armes spatiales devraient être utilisées contre ISIS sans préciser comment.

 "Si nous voulons être plus agiles, nous allons devoir réduire le pouvoir de décision dans certains domaines. La grande question avec laquelle nous devons nous battre est celle des autorités qui doivent opérer dans le cyber et dans l'espace", a déclaré le général David Goldfein, chef d'état-major de l'armée de l'air, à USA Today.

Et ce, malgré le fait que le traité des Nations unies sur l'espace extra-atmosphérique, établi en 1967, interdit à toute nation de militariser l'espace. En outre, le "Traité de préservation de l'espace", signé en 2005, stipule que les pays ne chercheront pas à militariser l'espace.

Le livre de Deudney expose six menaces pour l'humanité, la plus importante étant l'utilisation militaire des équipements nécessaires à la terraformation d'autres mondes. Deudney conclut, selon l'analyse de son livre par The Space Review, que nous devrions abandonner tout espoir de coloniser l'espace jusqu'à ce que la paix sur Terre soit instaurée et que nous puissions l'explorer de manière responsable.

Il convient de noter que le discours oublié de l'ancien président George Bush Jr en 2001 mentionne la formation d'une force spatiale, et la création d'un nouveau vaisseau spatial et d'un "bombardier spatial". Ces plans de militarisation de l'espace ont donc longtemps été élaborés à huis clos par le complexe militaro-industriel.

En fait, en remontant jusqu'en 1989, le New York Times a rapporté que l'armée de l'air avait mis fin à un autre programme spatial militaire, avec une navette pouvant accueillir un total de 32 astronautes et un centre de lancement de navettes spatiales dans le Colorado. Il est important de noter que les navettes spatiales modernes ne transportent que 8 passagers au maximum, donc 32 serait un exploit en effet.

Ce que manque les militaires, cependant, c'est, comme l'a écrit le Seattle Post-Intelligencer dans un article de 2015, "Les armes dans l'espace mettent le monde en danger".

 

Source(s) : The mind Unleashed via Activist Post

 

 

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Sciences Arrow La force spatiale a créé une unité de "guerre orbitale" et dispose maintenant de son propre vaisseau spatial (Activist Post)