La France s'est opposée à une enquête sur les laboratoires en Ukraine ! - Bertrand Scholler (Ligne Droite)

(Temps de lecture: 5 - 9 minutes)
5 of 5 (6 Votes)

Bonjour, nous vous avons largement parlé de tout cela, c'est une honte, idem le vote contre l'apologie des nazis !!!!!!.... et ça en dit, hélas !... long... Merci à Aphadolie....

Time : 14 mn 05 / [1/2]

Géophysicien, ingénieur des mines et diplômé de l’école du pétrole et de l’IEP de Paris, Bertrand Scholler revient sur le veto de la France à l’ONU, contre l’enquête des laboratoires ‘‘pharmaceutiques’’.

 Time : 16 mn 14 / [2/2]

 Russian federation

Vassily Nebenzia

Extraits du discours de Vassily Nebenzia, représentant permanent de la Russie au conseil de sécurité de l’ONU :

« Nous avons convoqué cette réunion parce qu’au cours de l’opération militaire spéciale russe en Ukraine, des faits choquants ont été mis en lumière : le régime de Kiev dissimule de toute urgence les traces d’un programme biologique militaire que Kiev a mis en œuvre avec le soutien du ministère américain de la Défense. »

« Alors que les États-Unis eux-mêmes ont mis fin à la recherche biologique à des fins militaires sur leur territoire en raison des risques élevés qu’elle présentait pour la population américaine, les autorités de Kiev ont en fait accepté de transformer leur pays en un site d’essais biologiques et de voir leurs citoyens utilisés comme sujets d’essai potentiels. »

« Le ministère russe de la Défense a mis la main sur des documents confirmant que l’Ukraine a développé un réseau d’au moins 30 laboratoires biologiques qui accueillent des expériences biologiques extrêmement dangereuses, visant à améliorer les propriétés pathogènes de la peste, de l’anthrax, de la tularémie, du choléra, et d’autres maladies mortelles à l’aide de la biologie synthétique. »

« Ces travaux sont financés et directement supervisés par la DTRA (Agence de la Défense pour la réduction des menaces) des États-Unis, c’est-à-dire dans l’intérêt du National Center for Medical Intelligence du Pentagone (Centre National de renseignement médical). Les documents que notre ministère de la Défense a pu obtenir prouvent que toutes les recherches sérieuses à haut risque dans les laboratoires biologiques ukrainiens étaient directement supervisées par des experts américains bénéficiant de l’immunité diplomatique. »

« Il est prouvé qu’à Kharkov, où se trouve l’un des laboratoires, 20 soldats ukrainiens sont morts de la grippe porcine en janvier 2016, 200 autres ont été hospitalisés. En mars 2016, 364 personnes au total étaient mortes de la grippe porcine en Ukraine. Par ailleurs, des épidémies de peste porcine africaine se produisent régulièrement en Ukraine. En 2019, une épidémie d’une maladie présentant des symptômes similaires à ceux de la peste s’est déclarée. »

« Des documents relatifs aux projets indiquent clairement que les États-Unis ont activement financé des bioprojets en Ukraine. Le gouvernement américain a fait de l’Ukraine un site de tests biologiques dangereux aux portes de l’Union européenne. »

« Une menace biologique réelle pour la population des États européens pouvant être posée par la propagation incontrôlée d’agents biologiques depuis l’Ukraine. Comme nous le savons de notre expérience avec le Covid-19, cela ne peut être arrêté. Si tel est le cas, elle englobera l’Europe entière. »

Vassily Nebenzia

 

Source : Aphadolie.com

 

Informations complémentaires :

 

 

 


Inscription à la Crashletter quotidienne

Inscrivez vous à la Crashletter pour recevoir à 17h00 tout les nouveaux articles du site.

Sites ami(e)s