1 1 1 1 1 Rating 5.00 (7 Votes)

L'Espoir renaît..., il faut bien que vous compreniez que ce 'plan de relance' européen risque de nous coûter 176 milliards, et nous en toucherons 40 milliards, dont l'affectation de l'argent sera dictée par Bruxelles

De plus nous nous prêtons caution des 26 autres pays européens s’ils n'arrivaient pas à rembourser leur part... (en pleine crise du covid, c'est intéressant à savoir...)

Et nous nous engageons à respecter scrupuleusement les Gopés 2021, donc ont continue pareil qu'en 2020, concurrence libre et non faussée, évasion fiscale à gogo, fermeture des hôpitaux, démantèlement d'EDF... et les nouvelles mesures Covid...

Bref, un véritable marché de dupes fignolé par Emmanuel Macron en personne..., (qui nous a mis un AUTRE beau coup de couteau dans le dos), et qui nous emmène jusqu'en ... 2050....... haha !

Alors que si on avait emprunté 40 milliards sur les marchés au nom de la France, on aurait vraisemblablement bénéficié des taux négatifs, et on faisait ce qu'on voulait de l'argent (hôpitaux)

Bref comme pour le Covid, c'est du Grand n'importe quoi...., mais du n'importe quoi qui va nous coûter la peau des...... et c'est FAIT POUR... comme ça fait 30 ans que cela ne marche pas, il faut encore 'plus' d'Europe à tous les étages.... Quel qu'en soit le PRIX..... Jusqu'à ce qu'on soit pieds et poings liés dans la misère jusqu'à la mort...., Exactement comme en Grèce pour vous donner un ordre d'idée, puis finalement la disparition de notre nation dans une europe 'fédérale'... ça vous fera une belle jambe de savoir que vous pouvez voyager en Europe sans passeport quand vous serez à la rue....

Alors,

Bravo Viktor ! ; ))))

Viktor Orban
Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, au Conseil européen à Bruxelles, le 15 octobre 2020.
(OLIVIER MATTHYS / AFP)

Publié Les deux pays n'ont pas apprécié que l'accès aux fonds européens soit lié au respect de l'Etat de droit, alors que certaines de leurs réformes sont critiquées par l'Union européenne.

Budapest et Varsovie s'opposent à Bruxelles. La Hongrie et la Pologne ont mis leur veto lundi 16 novembre à l'adoption du projet de budget de l'Union européenne pour la période 2021-2027 et ses financements au cours d'une réunion au niveau des ambassadeurs, annonce la présidence allemande du Conseil européen.

Le projet porte sur 1100 milliards d'euros inclus dans le cadre financier pluriannuel 2021-2027 et sur les 750 milliards du Fonds de relance destinés à aider les Etats européens à se relever de l'impact économique de la pandémie de coronavirus.

"Limitation radicale de la souveraineté"

Les chefs de gouvernement hongrois Viktor Orban et polonais Mateusz Morawiecki, dans le collimateur de Bruxelles pour leurs réformes accusées de saper l'Etat de droit, avaient écrit une lettre aux dirigeants de l'UE menaçant d'un veto le budget et le plan de relance européens. Budapest et Varsovie n'ont pas apprécié que l'accès aux fonds européens soit lié au respect de l'Etat de droit.

Ce critère "n'est qu'un prétexte, un beau mot qui sonne bien à l'oreille, mais il s'agit d'un asservissement institutionnel, politique, d'une limitation radicale de la souveraineté", avait dénoncé plus tôt dans la journée le ministre polonais de la Justice, Zbigniew Ziobro, qui appartient à l'aile dure du gouvernement.

Source(s) : Francetvinfo.fr via F. Asselineau Twitter

Informations complémentaires :

 

Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Jcm Avatar
Say something here...

You are a guest ( Sign Up ? )

or post as a guest

Vous êtes ici : Accueil Arrow Actualités internationales Arrow La Hongrie et la Pologne bloquent le projet de budget européen (Franceinfo)