La nappe de pétrole à 26 km des côtes américaines

(Temps de lecture: 2 - 3 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)


L'équivalent de 5000 barils par jour, c'est cinq fois plus que prévu. Alors que la marée noire consécutive à l'incendie et au naufrage d'une plateforme pétrolière jeudi dernier menace les côtes de la Louisiane, aux Etats-Unis, les équipes d'intervention ont trouvé un troisième point de fuite sur le puits qui aggrave l'écoulement de dans les eaux du golfe du Mexique.

Michael Abdenhoff, un porte-parole de , qui exploitait la plateforme, a reconnu l'existence d'une nouvelle fuite, mais a contesté le volume de pétrole qui s'en échappe. Le gouverneur de Louisiane (sud des Etats-Unis) a néanmoins indiqué avoir demandé une aide d'urgence pour protéger les fragiles côtes de l'Etat, qui pourrait être touchées dès ce jeudi par la nappe.

Avec la fuite quotidienne de 159 000 litres de pétrole, jusque là, la marée noire atteint désormais 965 km de circonférence et se trouve à moins de 26 km des côtes de Louisiane, une région déjà durement éprouvée en 2005 par le cyclone Katrina. Une flottille de bateaux déployée par les gardes-côtes américains et la compagnie BP a tenté mercredi de contenir le pétrole en l'emprisonnant dans un barrage flottant. L'idée, si elle est réalisable, est d'entraîner le pétrole plus loin et de l'enflammer. 

Les marais côtiers menacés

Mercredi, vers 23 h 45, heure française, un «petit flotteur» a été envoyé à l'intérieur et un premier feu allumé. Tous les feux devaient être éteints à la tombée de la nuit. Outre le risque d'un embrasement général, la mise à feu de ce brut pourrait présenter des dangers pour l'environnement, avec le risque de projection dans l'atmosphère d'immenses bouffées d'une épaisse fumée noire et de déchets visqueux dans la mer.

L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) devrait contrôler la qualité de l'air tout au long des opérations et des responsables ont assuré que si les normes de sécurité étaient transgressées, les opérations seraient interrompues.

Les Etats-Unis sont menacés par la plus grande marée noire de leur histoire. En première ligne, les marais côtiers de Louisiane constituent un sanctuaire pour la faune, en particulier les oiseaux aquatiques. Les autres Etats américains de la région, la Floride, l'Alabama et le Mississippi notamment, craignent que la nappe de pétrole ne souille dès ce week-end leurs plages et ne pollue les pêcheries, cruciales pour l'économie locale.
 

Informations complémentaires :

L'Express : La fuite de pétrole s'accélère dans le Golfe du Mexique
France-Info (Audio) : "Incendies maîtrisés" au large de la Louisiane
Le NouvelObs : Nouvelle fuite de pétrole de la plate-forme de forage aux Etats-Unis