La plus grande bétonnière du monde navigue vers le Japon

(Temps de lecture: 3 - 6 minutes)
0.0 of 5 (0 Votes)

Un article pointé ce matin par Voltigeur des Mouton enragés qui, je pense, prend tout son sens grâce aux dernières informations fournies par Radio Canada.ca en provenance du site :

Des techniciens de la société Tokyo Electric Power (TEPCO) ont découvert samedi qu'un puits de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima-Daiichi laissait s'échapper de l'eau radioactive dans l'océan.

Selon les ouvriers de la compagnie responsable du site, de l'eau d'une radioactivité de 1000 millisieverts (1 sievert) par heure fuyait directement dans la mer par une fissure de 20 centimètres dans le béton du réacteur n°2.

Il s'agit de l'eau d'arrosage utilisée pour refroidir les réacteurs...

Tepco a commencé à injecter du béton pour colmater la brèche et procède à l'analyse du taux de radioactivité d'échantillons d'eau de mer prélevés dans un rayon de 15 km autour de la centrale. Jeudi, la société avait détecté une concentration d'iode radioactif 4385 fois plus élevés que le seuil légal, à 300 mètres au sud du site.

Ne manquez pas les religieuses informations complémentaires, Bonne lecture...

Une bataille de cent ans nécessitant des liquidateurs suicidaires se prépare à Fukushima

Natural News, Mike Adams, 1er avril 2011

      À Fukushima, les tribulations s'aggravent toujours. Voici les plus importantes évolutions de la journée :

      - Selon un expert en nucléaire, il faudra 50 à 100 ans avant que les barres irradiées de Fukushima soient suffisamment froides pour être retirées du site. Pendant ce temps-là, il faudra continuer à inonder le combustible, et cela crée de l'eau hautement radioactive qui est rejetée directement dans l'océan. Voilà pourquoi nous envisageons désormais l’éventualité d'une fuite radioactive perdurant un siècle.

      - Sous la centrale nucléaire de Fukushima, la nappe phréatique affiche désormais 10.000 fois le niveau de radioactivité normalement admis par les autorités. Ça provient de l'iode-131 détecté à 15 mètres en-dessous de l'un des réacteurs.

      - Vous avez sans doute déjà entendu dire que le recours à des robots a été tenté pour aider la résolution du cataclysme de Fukushima, mais ces efforts ont échoué. En outre, qui a besoin de robots quand on peut tout bonnement payer des hommes pour faire le même job mortel ? Reuters rapporte aujourd’hui qu’une entreprise zunienne recrute des employés zuniens pour aller à Fukushima et travailler là-bas dans l'équipe qui s’échine à sauver les réacteurs. Pourquoi quelqu’un approuverait de faire un truc pareil ? Parce que, si vous pouvez les croire, ils ont promis de payer un supplément.
Vous devez naturellement vous demander comment des gens peuvent s’imaginer qu'ils dépenseront toute cette rallonge de fric s’ils sont à moitié clamsés, contaminés par les radiations. Oui mais, en étant payés une roupie pour chaque millirem de rayonnement absorbé, ils pourraient bientôt être les nouveaux millionnaires de Fukushima !

      - La plus grande bétonnière du monde navigue vers le Japon pour participer à un plan qui ne peut être que le début de l'abdication totale à Fukushima. Le besoin d’amener une grande quantité de béton s’explique uniquement par l’ensevelissement de la centrale sous un sarcophage géant, comme à Tchernobyl. Mais qui continuera à pulvériser de l’eau sur les barres de combustible nucléaire pendant ce temps-là ? (Personne ne sait...)

      - À cause des joyeusetés à Fukushima, Tokyo connaîtra des pannes d'électricité pendant tout l'été. Le courant a été réduit d'environ 20 pour cent à Tokyo à cause du désastre de Fukushima.

      - Les liquidateurs de Fukushima, qui tentent désespérément de reprendre le contrôle des réacteurs, disent s'attendre à claboter du fait de l'exposition répétée à des radiations extrêmement scrogneugneuses. Ah ! Sauf que des contradicteurs racontent que le rayonnement à Fukushima est sans danger et que personne n'a même été esquinté par lui ! (Sérieusement...)

      - Souvenez-vous que les autorités sanitaires beuglent depuis des lustres que s'exposer au Soleil est potentiellement mortel à cause de ses rayons. Et on nous raconte maintenant que les retombées de Fukushima sont totalement inoffensives ! Penser que le danger ne vient que du Soleil, pas de la fusion des barres de combustible nucléaire. Ça vous va comme politique de santé publique ?

      Suivez NaturalNews.com pour encore d’autres reportages journaliers sur la descente aux enfers à Fukushima.


Original : www.naturalnews.com/031923_Fukushima_meltdown.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Sources : AlterInfo.net, Radio Canada.ca, Les Mouton Enragés

Informations complémentaires :